Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole


Nantes / Saint-Herblain

La ZAC de la Baule à Saint-Herblain progresse

Le boulevard de la Baule situé aux portes de Nantes à Saint-Herblain est en travaux au long cours. L’ensemble s’inscrit dans un projet global de renouvellement urbain de bien plus grande envergure : la ZAC du boulevard de la Baule. Explications.

Image.
Le boulevard de la Baule est en cours de métamorphose depuis 2012. Construit dans les années 70-80, il relie, sur une longueur de 1 500 mètres, le rond-point Abel Durand à la Porte d’Armor. Mais il constitue une coupure urbaine : 30 000 véhicules y circulent quotidiennement ! Comment l’apaiser et le réaménager?

Une couture urbaine Nord-Sud

Au commencement est la ZAC (ou zone d’aménagement concertée) du boulevard de la Baule, une opération d’aménagement urbain lancée en janvier 2013, conjointement par Nantes Métropole et la Ville de Saint-Herblain, dans une logique d’articulation entre les quartiers et de développement durable. Sa pierre angulaire : le boulevard de la Baule. « Cette césure routière à l’intérieur de Saint-Herblain va disparaître. Tout est mis en œuvre pour recréer des liens entre les quartiers situés au Nord et au Sud (Preux, Tillay, Crémetterie, Garotterie), recoudre ces deux pans urbains et les revitaliser, déclare Pascal Pras, vice-président de Nantes Métropole, en charge de l’urbanisme. Les élus de Saint-Herblain, tout comme nous, seront très attentifs à la qualité de vie des habitants d’aujourd’hui et de demain. ».  Située entre la zone commerciale Atlantis, les zones d’activités Ar Mor-Zénith, du Moulin Neuf et la Polyclinique Atlantique, l’opération du boulevard de la Baule « est l’entrée ouest de la métropole nantaise, la première rencontre avec le territoire, lorsque l’on vient de Brest ou de Vannes, explique Bertrand Affilié, maire de Saint-Herblain et vice-président de Nantes Métropole, nous allons y mener une opération d’aménagement réparateur pour rapprocher le Nord du Sud, dont le boulevard de la Baule est la colonne vertébrale. »

Un mariage entre ville et nature

À l’issue de l’étude ENR, Nantes Métropole a missionné l’aménageur Loire Océan Métropole Aménagement (LOMA) pour piloter ce vaste projet (budget d’investissement prévisionnel sur 12 ans : 33 millions d’euros). Le tout à l’unisson avec Nantes Métropole et la Ville de Saint-Herblain, ainsi qu’avec l’agence nantaise AUP (Architecture Urbanisme Patrimoine), associée à Artelia (bureau d’études) et à l’agence Yves Bureau (paysagiste). Les consultations promoteurs sont engagées par LOMA, en lien avec les habitants dans le cadre des ateliers riverains. Elles donneront à voir, courant 2016, les premières images des projets retenus.
Les modes doux (vélos et piétons) seront au centre de toutes les attentions. Pour cela, « le Chronobus franchira le périphérique jusqu’au parc tertiaire Ar Mor, souligne Bertrand Affilé, nous construirons également des immeubles, en nous appuyant sur l’existant, séparés par des rues et des passages pour les piétons, les vélos, les fauteuils roulants, les poussettes, pour multiplier les usages et donner davantage de place à la nature. » « Des placettes aéreront également le boulevard de la Baule, ajoute Pascal Pras, quant aux logements, ils cohabiteront avec des bureaux, des commerces et des services articulés avec le Pôle Santé. »

Autre trait saillant : cet ensemble qui inclut le futur Pôle Santé (c’est-à dire l’actuelle Polyclinique Atlantique et son extension) sera irrigué, de manière invisible, par un réseau de chauffage urbain, de manière visible, par des voies vertes nord et sud. L’extension du réseau de chaleur est en construction et sera mis en service fin 2017. Il permettra de distribuer la chaleur issue majoritairement de la chaufferie bois de Chantenay, à Nantes, via un ensemble de canalisations souterraines. Il produira ainsi chauffage et eau chaude sanitaire pour les habitants du quartier et le pôle Santé.
Cécile Faver
Photo : Patrick Garçon.

mise à jour le 25 novembre 2015



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48