Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



La vente directe, un atout pour une exploitation

Samuel Fournier est jeune maraîcher à La Chapelle-sur- Erdre. Sur son exploitation des Jardins de Belle-Île, il vend ses productions de légumes et propose la cueillette de fraises.

Samuel Fournier, maraîcher. Samuel Fournier, maraîcher.
Dans le local de vente directe des Jardins de Belle-Île, à La Chapelle-sur-Erdre, l’odeur poivrée du basilic frais parfume l’air ambiant. Courgettes vertes, jaunes, rondes, tomates de dix variétés différentes, poivrons divers, aubergines, attendent sur les étals. « Lorsque j’ai repris l’exploitation il y a cinq ans, explique Samuel Fournier, maraîcher de 39 ans, j’ai choisi de diversifier les produits et de faire de la vente directe ». 25 sortes de légumes et 55 variétés sont cultivées cet été. On peut aussi ramasser là fraises, haricots et petits pois. « La vente directe permet le contact avec sa clientèle. On a la satisfaction du travail bien fait lorsque l’on a les retours positifs de clients. Et puis, cela permet de faire vivre l’exploitation. » Dans son espace de vente, ses clients venus de la Chapelle-sur-Erdre et des communes voisines (Carquefou, Sucé-sur-Erdre, Treillières, Grandchamps-des-Fontaines, Orvault ou Nantes) trouvent, outre les légumes produits sur place, de la charcuterie et de la viande de porcs élevés en plein air et de boeufs issus de producteurs du département, des fromages, confitures, miel et autres fruits. « La grosse majorité des produits, sauf l’huile de noix ou d’olive, vient de producteurs locaux. C’est important pour moi. Nous devons être plus responsables dans notre démarche de consommation, et le circuit court permet cela », insiste Samuel. 70 % de ses ventes se font en direct. Les 30 % restants sont vendus aux supermarchés et grossistes. Aujourd’hui, le jeune homme est à la tête d’une EARL de 10 hectares et emploie 5 équivalents temps plein. Il projette à court terme de s’associer avec un collègue. Pour l’heure, il développe son exploitation en agrandissant son espace de vente et continue à se diversifier.

Gwenaëll Lyvinec

mise à jour le 3 juillet 2014



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48