Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



La start up WE DO GOOD reçoit le prix du public Fintech 2016

La jeune start up nantaise a reçu le prix du public Fintech 2016. Ce prix mis en place par le pôle de compétitivité mondial Finance Innovation, en partenariat avec BPIfrance, récompense les start up qui innovent dans la finance.

« C’est un prix très symbolique pour nous, souligne Susana Nunes, responsable de la communication chez WE DO GOOD, d’abord parce qu’il implique la mobilisation du public pour soutenir notre action et ensuite parce qu’il nous offre une reconnaissance et une visibilité à l’échelle nationale ». Née à Rennes en 2013, WE DO GOOD a été en incubation chez Audencia à Nantes et s’est finalement installée dans la cité des ducs. La star up a mis en place une plateforme de financement participatif particulièrement novatrice. « Nous proposons de financer les projets via les royalties, explique Susana Nunes. L’investissement n’est pas lié à une prise de participation, le retour sur investissement se fait via un pourcentage du chiffre d’affaires de l’entreprise ».

Impact positif et dynamisme local

Au-delà de ce fonctionnement original que l’équipe de WE DO GOOD a été la première à développer en France, la jeune société s’inscrit dans une démarche éthique, plutôt rare dans la finance. WE DO GOOD choisit de mettre en avant des projets qui, d’une part, s’inscrivent dans une démarche de développement durable ou innovante et qui d’autre part, participent au développement du tissu local. « Nous utilisons les mécanismes classiques de la finance, mais avec la volonté d’insuffler un dynamisme local et d’avoir un impact positif. Les citoyens peuvent investir leur épargne dans quelque chose de concret et de totalement transparent », rapporte Susana Nunes. Aujourd’hui, 30 % des sociétés qui sont passées par la plateforme de financement participatif sont installées en Loire-Atlantique, parmi lesquelles Naoden ou Bloc in Bloc.

12 % des participants réinvestissent dans un nouveau projet

« Lorsqu’on vient nous voir avec un projet, nous étudions le business plan, le plan de communication et la cohérence de l’ensemble ». Car sur WE DO GOOD, le porteur de projet doit d’abord s’appuyer sur son propre réseau. « C’est un cercle vertueux. C’est d’abord la communauté proche, les amis, la famille, qui investit dans le projet et qui lui donne de la visibilité et de l’attractivité pour attirer des investisseurs extérieurs », détaille Susana Nunes. En moyenne, les participants investissent 300 euros. Ils sont 12 % à réinvestir les royalties perçues dans de nouveaux projets.

Accompagner des projets dans le cadre du Grand débat

WE DO GOOD travaille également avec Nantes Métropole. La start up accompagne, dans le cadre du grand débat sur la transition énergétique, le lancement des campagnes de financement participatif de dix projets locaux. « En France, les collectivités n’osent pas forcément se lancer. C’est aussi notre rôle de porter ces dispositifs et d’aider les différents acteurs à monter en compétences sur le sujet du financement participatif ».

 

A lire aussi :

mise à jour le 27 février 2017



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48