Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



La monnaie locale SoNantes a un an

Lancée fin avril 2015, la monnaie locale a déjà séduit 160 entreprises et 910 particuliers. Ses promoteurs s’attendent à une croissance forte en deuxième année et visent l’équilibre d’ici 5 ans.

56 000 SoNantes, soit autant en euros, ont été échangées depuis la création il y a un an de la monnaie locale nantaise. Pas de quoi révolutionner l’économie locale pour l’instant, même si, selon ses promoteurs, tout fonctionne comme prévu : « Les monnaies locales affichent généralement une croissance exponentielle la deuxième année. Nous y sommes, il ne faut pas rater cet envol », souligne la SoNantaise, l’association qui anime le projet. Complémentaire à l’euro, la monnaie nantaise permet d’encourager l’économie locale. Payer en SoNantes garantit ainsi que l’argent circulera au sein de la métropole. Pour les professionnels, participer à l’aventure SoNantes est très simple: il suffit d’adhérer (à partir de 25 € pour les associations et 100 € pour les entreprises), de paramétrer ses terminaux de paiement et d’ajouter une ligne dans sa comptabilité. 160 entreprises ont déjà franchi le pas ; il en faudrait 1 500 pour équilibrer le projet. «C’est un cercle vertueux à mettre en place pour que chaque adhérent dispose d’un réseau assez dense pour facturer des prestations en SoNantes puis les dépenser », précise Jean-François Pilet, le directeur du Crédit municipal de Nantes qui héberge le projet.

Quant aux particuliers, payer en SoNantes est élémentaire : une adhésion gratuite, un compte en ligne, une carte magnétique SoNantes, et on convertit des euros au fil de ses besoins. Une offre qui séduit notamment les jeunes: 53% des 910 adhérents particuliers ont moins de 35 ans. À ce jour, la SoNantes constitue la seule monnaie destinée à la fois aux entreprises et aux citoyens, 100 % numérique et non reconvertible. Une expérience qui est donc suivie de près, y compris à l’étranger : la SoNantes était ainsi l’invitée du rassemblement des monnaies indépendantes à Liverpool les 20 et 21 avril derniers, où étaient présentes d’autres monnaies locales comme le Wir (Suisse) ou le Bristol Pound (Grande- Bretagne), mis en avant par le film Demain.

Ils utilisent la SoNantes :



 
  • Thomas Doré et Hugues Boyas, «Grand Royal» - agence de communication et d’impression à Nantes : « Au delà d’une monnaie locale, c’est aussi un réseau professionnel abordable pour une jeune entreprise comme la nôtre. Nous avons quelques clients qui adhèrent à la SoNantes, mais nos échanges en monnaie locale restent encore très limités, car nos fournisseurs locaux ne sont pas adhérents. Si nous pouvions par exemple payer notre mutuelle ou notre assureur en SoNantes, alors nous pourrions facturer à notre tour en monnaie locale.»




  •  Jonathan Besserer, Nantais de 32 ans : «Lorsque je convertis des euros en SoNantes, mon dépôt alimente un compte local dont les intérêts pourront demain servir des projets locaux. Mes SoNantes dépensées sur le réseau vont tourner localement, pas de risque qu’elles servent à spéculer ! »

mise à jour le 12 juillet 2016



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48