Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



La feuille de route de la transition énergétique s’élabore en concertation

Tous les acteurs du Grand Débat sur la transition énergétique étaient réunis le 7 décembre pour élaborer une feuille de route des actions à mener. Ce fut l’occasion d’évoquer le Plan air climat énergie territorial et les stratégies d’adaptation au changement climatique à mettre en place.

Image. L’intervention de Johanna Rolland lors du rendez-vous de la transition énergétique et du climat.
Le Grand Débat sur la transition énergétique est terminé, la commission a rendu son rapport mais le travail continue. Jeudi 7 décembre, tous les acteurs ayant participé au débat (institutions, associations, entreprises et particuliers) étaient invités au rendez-vous de la transition énergétique et du climat pour élaborer la feuille de route. « Le rapport a conclu la première étape du dialogue citoyen, précise Johanna Rolland présidente de Nantes Métropole. La deuxième étape est : quelle réponse le territoire va-t-il apporter pour être à la hauteur de la mobilisation collective ? L’objectif de cette feuille de route partagée est de marquer l’engagement des acteurs dans leur diversité. »

Parmi les 12 accélérations en 60 actions concrètes proposées par le rapport du Grand Débat, les services de la Métropole ont élaboré une trame qu’ils ont soumise aux participants lors de cette journée. Autour de grandes thématiques (sobriété, énergies renouvelables, mobilité, consommation et déchets, faire ensemble), chaque acteur était invité à se positionner et s’engager sur des projets phares pour faire émerger des chantiers prioritaires dans le temps. « Rénovation énergétique des bâtiments, exploitation du potentiel solaire des toitures, développement du covoiturage, solutions de tri des biodéchets… Ces sujets nécessitent la mobilisation des acteurs », ajoute Julie Laernos, vice-présidente de Nantes Métropole en charge de la transition énergétique.

Adaptation au changement climatique


Les résultats de cette concertation vont être traduits dans une feuille de route définitive qui sera présentée et votée au Conseil métropolitain de février. « Nous voulons éviter l’écueil de traiter seulement un ou deux sujets à fond, explique Fabrice Roussel, vice-président de Nantes Métropole, en charge du dialogue citoyen. Nous allons traiter toutes les problématiques mais la question de la temporalité est importante. Il y aura du court terme, de moyen et du long terme. »

Le deuxième temps de cette journée fut consacré au Plan climat air énergie territorial (PCAET) que la Métropole souhaite renouveler. L’étude de vulnérabilité de la Métropole a été présentée révélant des risques de sécheresses, inondations et tempêtes. Au-delà de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, il devient donc nécessaire de s’adapter au changement climatique. L’objectif des échanges était d’ébaucher cette stratégie d’adaptation en montrant notamment des exemples d’acteurs qui travaillent déjà sur ces questions : Enedis qui enterre les lignes électriques et surélève ses postes sources, la construction de la ZAC Pirmil-les-Isles qui prend en compte les risques évoqués…

« Nous sortons de la COP 23 dans une relative indifférence, 15 000 scientifiques ont tiré la sonnette d’alarme et ce n’a pas été entendu à sa juste mesure, se désole Johanna Rolland. Nous devons faire de Nantes Métropole une référence en matière de transition énergétique. Une transition 100% utile, au service des habitants, en conciliant urgence et long terme et en renouvelant notre mode de gouvernance. Il est impératif que nous changions d’échelle et changions de modèle. »

En savoir plus

mise à jour le 8 décembre 2017



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48