Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole


Nantes

La Fardière, aire d'accueil nouvelle génération

Mise en service en 1976, l'aire d'accueil de la Fardière, à Nantes, vient d'être réhabilitée par le Syndicat mixte pour l'hébergement des gens du voyage (SMHGV). L’aire comporte désormais 30 emplacements d'une superficie de 150 m2, dotés d'équipements individualisés et d'espaces verts communs.

La Fardière. L’aire d’accueil des gens du voyage de la Fardière, à Nantes, propose de nouveaux aménagements mieux adaptés au mode de vie des voyageurs.
Se considérant comme une « ancienne de la Fardière », où sa famille séjourne depuis 35 ans, Colette Weiss observe l'aire d'accueil récemment transformée, qui a rouvert fin octobre 2014 après une année de travaux. « C'est beaucoup mieux. C'est la première fois qu'on dispose d'un emplacement aussi grand. »

Désormais d'une superficie plus adaptée aux besoins des familles, les 30 emplacements aménagés (dont 4 réservés aux personnes à mobilité réduite et 4 adaptés aux personnages âgées) sont également pourvus d'un local individuel équipé de toilettes, de douche et d'un auvent fermé destiné à la cuisine et à la buanderie.
Les familles font une demande d'emplacement auprès du gestionnaire de l'aire, puis s'acquittent d'un droit de séjour sur le site et avancent le coût des fluides consommés (électricité, eau).  

À l'entrée de l'aire de la Fardière, deux agents sont présents en journée dans le local d'accueil et de gestion. Çà et là, des espaces verts et de détente ponctuent le site.

« C'est une réalisation d'une grande qualité », observe Alain Robert. Vice-président de Nantes Métropole délégué aux grands projets urbains, ce dernier assure également la fonction de président du Syndicat mixte pour l'hébergement des gens du voyage. Regroupant les 24 communes métropolitaines, plus huit communes extérieures, le SMHGV, créé en 1971, s'occupe de la construction, de la gestion et de la réhabilitation des aires d'accueil au sein de l'agglomération nantaise.

Concernant la réhabilitation de la Fardière, les voyageurs ont d'ailleurs été associés à la concertation, grâce à la médiation de l'association Les Forges. « Notre souhait est de concevoir des sites qui correspondent aux aspirations des personnes amenées à y séjourner, insiste Alain Robert. Fort de cet engagement, le syndicat mixte continue la réalisation du programme de construction d’aires d’accueil prévu dans le schéma départemental d’accueil des gens du voyage. »
IC

Une nouvelle aire créée à Saint-Jean-de-Boisseau

Pourvue de six emplacements, la 17e aire d'accueil des gens du voyage sur le territoire métropolitain vient d'être réalisée à Saint-Jean-de-Boiseau. Réalisée dans la même veine que le site de la Fardière, elle va accueillir ses premiers occupants en ce début d'année.

« Notre commune de 5 300 habitants possède désormais son aire d'accueil, laquelle offre des conditions d'accueil de qualité aux gens du voyage, se réjouit Pascal Pras », maire de Saint-Jean-de-Boiseau.
Comme à la Fardière, la superficie des six emplacements de cette nouvelle aire d'accueil est de 150 m2, deux d'entre eux étant réservés aux personnes à mobilité réduite. Un dispositif de télégestion et de prépaiement de l'eau et de l'électricité a également été mis en place.

Localisée près de la zone d'activités Le Landas, limitrophe d'un espace boisé classé, cette 17e aire métropolitaine comporte trois unités de vie, chacune correspondant à deux emplacements, toutes dotées d'équipements individuels (toilettes, douches, évier, branchement eau et électricité, étendoir à linge).

Un espace de jeux et de détente central et un local d'accueil complètent l'aménagement du site, qui se caractérise également par l'existence d'un système de récupération des eaux pluviales. Les premiers voyageurs sont attendus durant ce mois de janvier.
Textes : Isabelle Corbé
Photo : Patrick Garçon

 
Loi Besson. Depuis la loi Besson du 5 juillet 2000, chaque commune de plus de 5 000 habitants est tenue d'aménager une aire d'accueil pour les gens du voyage.

mise à jour le 28 décembre 2015



Question à Marie-Hélène Nédélec, vice-présidente de Nantes Métropole déléguée à la population migrante et l'hébergement spécifique

Quelle politique mettre en œuvre à destination des gens du voyage ?
On ne peut que se réjouir de l'ouverture de l'aire d'accueil des gens du voyage à Saint-Jean-de-Boiseau, qui va contribuer à augmenter le nombre d'aires sur la métropole nantaise et, par conséquent, le nombre des emplacements mis à disposition.

L'un des prochains enjeux de notre politique va être le développement de zones consacrées à l'habitat adapté pour les gens du voyage. En effet, beaucoup de familles sont amenées à se déplacer très peu, voire, pour diverses raisons, à se sédentariser. Il faut donc trouver des solutions pérennes pour ces familles. 

Quelques zones dédiées à l'habitat adapté existent déjà dans l'agglomération, notamment à Nantes, Rezé, Saint-Herblain et Bouguenais. Néanmoins, le nombre de places reste insuffisant.   
Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48