Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



L'insertion par le travail de proximité

Soc Emplois, association intermédiaire, et Soc Services, entreprise d'insertion, basées à Orvault, se sont réunies pour mutualiser leurs moyens. Toutes deux aident les personnes en difficulté à se réinsérer en proposant des services de proximité aux particuliers, entreprises et autres collectivités.

Les époux Sécher, à La Chapelle-sur-Erdre, sont à la retraite. Depuis cinq ans, ils font appel à Soc Services pour leur ménage. Et depuis trois ans, Huguette Tuzola vient travailler chez eux, à raison de 2 heures par semaine. Huguette est salariée de Soc Services, entreprise d’insertion basée à Orvault, qui emploie et forme des gens qui reprennent pied dans le monde professionnel. La structure propose des services à la personne et de proximité aux particuliers sur Orvault et Nantes. Au même titre que l’association intermédiaire dont elle est issue : Soc Emplois, qui, elle, décline également ses services vers les entreprises, collectivités et associations. Épaulée par Nantes Métropole, la structure aide les personnes en difficulté à se réinsérer en les faisant travailler en accompagnement sur des contrats de courte durée pour du jardinage, du petit bricolage, du ménage, voire de la manutention. Ainsi, une personne accompagnée par l’association intermédiaire pourra commencer à travailler et à se reconstruire, pour poursuivre dans l’entreprise d’insertion, et ensuite prendre son envol. C’est le cas d’Huguette. « J’ai débuté en 2005 à Soc Emplois, expliquet- elle, et je me suis formée au métier. Ensuite, je suis partie à Soc Services. » Grâce aux deux structures, Huguette a acquis compétences et confiance en elle et va bientôt changer de voie.

Visibilité

« Nous sommes en relation avec les prescripteurs, comme Pôle Emploi, la Maison de l’Emploi, la Mission Locale, l’Unité Emploi du Conseil général, etc., qui nous proposent des demandeurs d’emploi, explique Philippe Béga, directeur des deux structures. Ils sont alors évalués puis orientés vers l’association intermédiaire ou l’entreprise d’insertion, selon leurs compétences. Nous avons ensuite l’obligation d’orienter les personnes en contrat avec nous vers une sortie dynamique, qu’ils trouvent un contrat longue durée ailleurs, partent en formation qualifiante ou créent leur entreprise. » Ainsi, pour Huguette, « c’est la dernière année en tant que femme de ménage, précise-t-elle. Je souhaite changer de métier et faire une formation pour être auxiliaire de vie ou assistante de vie dans une maison de retraite, car j’aime le contact avec les gens ». En 2012, 85 personnes ont travaillé l’équivalent de 8 temps pleins, soit 15 000 heures, avec Soc Emplois. Du côté de l’entreprise d’insertion, 35 CDDI (contrats à durée déterminée d’insertion) sont passés au cours de l’année, pour un équivalent de 14 emplois en temps plein. Depuis fin 2012, les deux structures ont été regroupées pour devenir Soc Emplois et Services, afin de mutualiser locaux, moyens humains et matériels. « Cela nous permet aujourd’hui d’offrir une meilleure visibilité au public, souligne Philippe Béga, mais aussi de développer l’activité de Soc Emplois auprès des entreprises et des acheteurs publics, notamment par l’intermédiaire du groupement d’associations intermédiaires de Nantes Métropole « Gain pour l’Emploi » dont nous faisons partie. »

Gwenaëll Lyvinec

mise à jour le 21 mai 2013



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48