Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole


le 25 octobre 2011 Nantes

L’Ecole de la Deuxième Chance de l’Estuaire de la Loire joue gagnant-gagnant avec les jeunes et les entreprises de la métropole

L’E2Cel accueille un vivier de jeunes stagiaires pour la deuxième année consécutive. Son credo : aider les jeunes à construire leur itinéraire professionnel « sur-mesure ». Plusieurs d’entre eux y ont trouvé l’année dernière une clé pour entrer dans le monde de l’entreprise.

Rencontre avec Aurore Plénois

Elle a décroché un contrat d’apprentissage avec le centre Norauto à Saint-Sébastien-sur-Loire, quatre mois après son entrée à l’E2Cel.
Son objectif : être mécanicienne
.
Aurore Plénois, stagiaire de l'Ecole de la deuxième chance
Aurore Plénois a un dada depuis longtemps dans sa vie : démonter et remonter des vélos, des scooters ou le moteur d’une voiture. Olivier Simon est directeur de secteur Atlantique au sein du groupe Norauto, leader français spécialisé dans la réparation et l’entretien des véhicules. Elle vit à Basse-Goulaine et, à 23 ans, souhaite se professionnaliser ; il est responsable de douze magasins, dont l’un est situé à Saint-Sébastien-sur-Loire.
A la suite d’une simulation d’entretien à l’E2Cel, il décide de lui donner une chance et la recrute. Aurore raconte : « Quand j’ai rencontré Olivier Simon, une porte s’est ouverte ! Je suis fière aujourd’hui d’entrer dans un monde d’hommes en tant que mécano. Même si au début je suis apprentie-mécanicienne! ». « Norauto va former Aurore, et elle évoluera au sein de l’entreprise comme nous tous. Une mécanicienne, c’est comme un mécanicien, elle doit avoir la passion de son métier. Aurore a la niaque ! Si elle obtient son diplôme, elle sera en cdi. » affirme Olivier Simon.
Quelle surprise pour Aurore ! Elle ne s’attendait pas à signer un contrat d’apprentissage de deux ans avec Norauto. Son « passage » par l’école de la deuxième chance n’a duré que quatre mois ! Au programme : trois stages au sein d’entreprises spécialisées « automobile » (Norauto, Feu Vert, Iveco) ponctués par des « étapes» à l’E2Cel. Elle y améliore grammaire et orthographe, pratique la capoeira et la voile, soutenue et guidée par l’équipe de formateurs. Aujourd’hui, en alternance avec le Centre de Formation d’Apprentis de la Chambre des Métiers à Saint-Luce-sur-Loire, Aurore change des pneus et fait des vidanges sous l’œil bienveillant de Fabien Barreau, chef d’atelier à Norauto. Elle saura en 2013 si elle a des mains en or.


Rencontre avec Mélody Ronsin

Elle a signé un contrat de professionnalisation avec la boulangerie Honoré à Nantes, sept mois après son entrée à l’E2Cel. Son objectif : obtenir un CAP « vente ».
Mélody Ronsin, stagiaire de l'Ecole de la deuxième chance
Mélody Ronsin sait ce qu’elle veut : la vente, c’est son truc ! Cette jeune nantaise n’a que 21 ans, et aimerait apprendre de nouvelles techniques de vente. Frédéric Depuiset est gérant de la boulangerie Honoré, située près de rond-point de Rennes. Il cherche à former des jeunes en contrat de professionnalisation. C’est à l’association Retravailler (centre de formation qui aide à retrouver une activité professionnelle) qu’il « repère » Mélody parmi plusieurs candidats au cours d’un entretien individuel.
Comment est-elle arrivée là ? En bataillant d’abord pour entrer à l’E2Cel en octobre, avec un désir : suivre une formation en commerce. Soutenue par Muriel Trebaol, coordinatrice pédagogique-référente à l’E2Cel, Mélody s’accroche, refait un peu de maths et enchaîne les stages. Elle « navigue » de la boutique Darjeeling (lingerie) à celle de Camaieu (prêt-à-porter) à Beaulieu, avant de plonger dans le monde de Radio Prun’. Coup de chance en mai! Elle rebondit et signe un contrat de onze mois avec la boulangerie Honoré, en alternance avec l’association Retravailler. « Vendre, c’est ce que je fais de mieux ! J’apprends ici à changer mes habitudes. On ne vend pas de la même manière des vêtements et des viennoiseries !» explique-t-elle. « La vente en boulangerie, c’est primordial ! Cela demande de bien connaître la gamme des produits, d’être toujours accueillante avec les clients et d’avoir le sens du service. Mélody a des projets très réalistes, et beaucoup de motivation! C’est pour cela que je l’ai choisie » affirme Frédéric Depuiset.
Depuis, Mélody a changé de vie. Elle se forme davantage tous les lundis (sketches de vente, droit commercial, affichage des prix ou présentation d’une vitrine) et se transforme petit à petit en « apprentie-vendeuse » les autres jours de la semaine. Armée de son plus beau sourire !


Textes : Cécile Faver
Photos :Patrick Garçon


mise à jour le 27 juin 2013



Première saison pédagogique 2010-2011
à l'E2Cel : les chiffres


- 98 stagiaires ont été accueillis au fur et à mesure d’octobre à début juin
- 62% des stagiaires de la formation professionnelle ont trouvé une solution (emploi ou formation qualifiante)
- 31% ont quitté l’E2Cel en cours de saison pédagogique pour des raisons personnelles (déménagement, maternité….)
- Moyenne d’âge : 22,5 ans
- 50% femmes, 50% hommes

E2Cel, Résidence Playtime, 10 rue Viviani, Nantes.
Tél : 02 40 20 63 20
www.e2cel.org
Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48