Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



L'avenir urbain du Pôle métropolitain en gestation

Regroupant six intercommunalités, dont Nantes Métropole et Saint-Nazaire Agglomération, le Pôle Métropolitain entame la révision du Schéma de cohérence territoriale (Scot) pour la période 2016-2030. Première étape : le nouveau PADD (Projet d'Aménagement et de Développement Durable), conçu autour de thématiques telles que la transition énergétique, l'écologie, l'agriculture, l'emploi, l'habitat et les centralités.

Image.
Créé en 2003, le Pôle Métropolitain regroupe six intercommunalités : Nantes Métropole, Saint-Nazaire Agglomération (Carene), les communautés d'Erdre et Gesvres, Loire et Sillon, Cœur d'estuaire, et, depuis 2010, le Pays de Blain. Soit 61 communes où vivent près de 830 000 habitants.

« Au sein de ce Pôle Métropolitain, nous mettons en valeur et en synergie la complémentarité de nos territoires, souligne Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole. Voilà un lieu où, collectivement, nous construisons ensemble. »

Approuvé en 2007, le premier Scot du Pôle entame une opération de mise à jour. L'adoption du Scot 2 est prévue fin 2016 par l'ensemble des élus du Pôle, en prenant appui sur les orientations contenues dans le PADD (Projet d'Aménagement et de Développement Durable), récemment débattu, et le Document d'Orientations et d'Objectifs (DOO), dont l'élaboration est prévue début 2016.

Fruit d'une réflexion d'un an, le PADD affiche d'ores et déjà plusieurs ambitions pour l'aménagement durable du territoire des six intercommunalités : engagement dans la transition énergétique, avec l'objectif d'une réduction de 40% des gaz à effets de serre à l'horizon 2030, attachement à une éco-métropole bleue et verte dont le territoire est constitué à 80% d'espaces non-urbains, coopération économique au service de l'emploi. « Nous avons tous la volonté de faire baisser le taux de chômage grâce à la création d'emplois et à la formation », considère Yvon Lerat, président de la communauté de communes Erdre et Gesvres.

La valorisation de l'agriculture figure en bonne place dans le PADD. La protection de plus de 80 000 hectares de zones agricoles pérennes (contre 69 000 hectares dans le Scot 1) fait partie des objectifs définis.

La métropole Nantes-Saint-Nazaire devrait accueillir 150 000 nouveaux habitants d'ici à 15 ans. Un autre dossier s'avère donc incontournable : le développement de l'habitat. L'objectif est construire de 7 200 à 7 900 logements par an par les six intercommunalités.

Enfin, corrélé à cette croissance démographique, le renforcement des centralités fait également partie des grands axes du PADD. Aux côtés des agglomérations nantaise et nazairienne, cinq pôles structurants sont ainsi appelés à jouer un rôle décisif dans l'accueil de population : Savenay, Treillières-Grandchamps des Fontaines, Saint-Etienne-de-Montluc, Blain et Nort-sur-Erdre.
« Nos populations doivent se trouver aussi bien à Nantes que dans les communes rurales », défend Joël Geffroy, président de la communauté de communes Cœur d'Estuaire.

À l'instar de Gérard Dréno, président de la communauté de communes du Pays de Blain, David Samzun, président de la Carene, juge que le plus important, « ce sont les habitants ». Le maire de Saint-Nazaire rappelle ainsi l'une des missions du prochain Scot : « sur ce territoire attractif, nous devons gérer le quotidien et préparer l'avenir. »

Suite à son adoption, le Scot 2016-2030 sera traduit localement dans les Plans Locaux d'Urbanisme intercommunaux et communaux, les Programmes Locaux de l'Habitat ou les Plans de Déplacements Urbains.

Isabelle Corbé

mise à jour le 28 décembre 2015



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48