Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



L’abécédaire de Transfert

Transfert a ouvert au public ce dimanche 1er juillet. Pick Up Production va animer sur plusieurs années cette zone libre d’expérimentation urbaine et artistique, accueillant bars, concerts, ateliers d’artistes...

Image.
A comme aube
C’est à 6h18 précisément, dimanche 1er juillet, qu'a débuté l’aventure Transfert. L’entrée au site rezéen est entièrement gratuit, tout comme les concerts, manifestations, spectacles qui y sont proposés. Il restera ouvert au public jusqu’au 8 septembre.

B comme bouillonnement
« On veut que le bouillonnement culturel se poursuive. La Métropole s’est engagée très tôt dans ce projet car elle entend continuer à innover, à surprendre », résume Fabrice Roussel. Le vice-président de Nantes Métropole pointe les autres enjeux de Transfert : « La réflexion sur la place de l’art dans l’espace public ; le travail collaboratif entre artistes, architectes, ingénieurs ; la démarche participative avec les partenaires, les riverains... »

C comme cobra
Cette sculpture monumentale se dresse à l’entrée du site, face au supermarché Scopéli : « Entrer dans sa gueule, c’est pénétrer de l’autre côté du miroir et ouvrir la porte de l’univers parallèle, merveilleux et utopique de Transfert », promet Pick Up production.



D comme Delphine
Delphine Soustelle-Truchi mène le projet « Transfert d’archives » : la création de cartes postales pour garder des traces du processus de co-construction de Transfert. Elle propose cinq ateliers de trois heures aux habitants : 8 juin à 18h30 au Resto des Isles, 9 juin à 14h Médiathèque Diderot, 13 et 20 juin à 17h à la Maison des Isles, 16 juin à 10h à Scopéli. Pour s’inscrire : marine@pickup-prod.com

E comme expérimental
« Zone libre d’art et de culture », Transfert a pour ambition de « voir comment la culture peut influencer le projet urbain, la ville de demain : « On veut que ce projet soit le moins écrit possible, pour pouvoir l’adapter », souligne Nicolas Reverdito, directeur de Pick Up production.

G comme gratuité
L’entrée au site de Transfert est entièrement gratuit, tout comme les concerts, manifestations, spectacles qui y sont proposés.

H comme héritage
Nicolas Reverdito, Sébastien Marqué et Carmen Beillevaire, les trois concepteurs du projet Transfert, revendiquent un rôle de passeurs : « On est des enfants de Nantes, de cette culture avec laquelle on a vécu pendant 30 ans : les Allumées, Royal de Luxe, les Machines... Avec Transfert, on veut former de nouvelles générations ». En accueillant, notamment, des ateliers d’artistes et en favorisant les échanges.

L comme lieu de vie
Le site rezéen va vivre autour d’un QG central, place publique accueillant un restaurant, un bar aux influences rock’n’roll, des lieux de détente… « Ce n’est pas un parc d’attraction mais un lieu de vie populaire, où l’on défend la convivialité, l’éclectisme, le vivre-ensemble . On pourra déambuler dans ce parc atypique, pique-niquer en famille, s'emparer de la zone de jeux en plein air, participer à des ateliers... Toutes sortes d'activités sont à imaginer », expliquent les responsables de Pick Up.



M comme modulable
Containers détournés de leur fonction, matériaux issus des ressourceries, structures légères... Les constructions hétéroclites de Transfert font la part belle au modulable et au réemploi, et sont pensées pour s’ajuster aux évolutions du projet. « Le nom Transfert, c’est l’idée d’être nomade sur la ville, la mouvance, l’effervescence », explique la scénographe Carmen Beillevaire.

P comme programmation
Foisonnante et éclectique, la programmation de cette première saison est concoctée en lien avec le collectif Toto Black. « Son style haut en couleurs revisite l’univers forain et l’allégresse des stations balnéaires », promet Pick Up. Parmi les immanquables : la rappeuse Casey, Cirque Pardi !, le Tony Clifton Circus, les spectacles de rue de Carnage Productions, le collectif 3 points de suspension… L’ensemble des propositions sera disponible sur le site de Transfert

R comme Remorqueur
Le mythique bar de nuit flottant a quitté fin mai le canal Saint-Félix, et connaît une seconde vie en cale sèche à Transfert. Il y reprendra son activité de bar et de lieu de concerts, dans l’esprit de convivialité qui le caractérise. Pas mal pour une embarcation qui souffle ses 106 bougies cette année !



S comme semaine
Il n’y aura guère que le lundi où Transfert ne proposera pas d’activités au public ! Mardi, mercredi et jeudi s’enchaînent propositions participatives, ateliers, rencontres publiques, visites de site, etc. Jeudi, vendredi et samedi, place aux temps festifs, propositions artistiques, restitution des activités réalisées en début de semaine, etc. Le dimanche se passe en douceur entre huîtres, farniente et retour de plage...

T comme trois
Pour sa première saison, Transfert investit 3 hectares parmi les 15 en friche qui constituent le site des anciens abattoirs de Rezé.

U comme urbanisme
A l’horizon 2022, le site rezéen accueillera la ZAC Pirmil-Les Isles, partie intégrante de la nouvelle centralité métropolitaine. Comment artistes et urbanistes vont-ils s’influencer les uns les autres ? C’est tout l’enjeu de ce projet inédit : « L’idée, c’est de rêver ensemble ce nouveau quartier », commente Fanny Broyelle, secrétaire générale de Pick Up production.

V comme vache
Au milieu de l‘aire de jeux dédiée aux grands enfants et aux plus jeunes, un squelette bovin de plus de deux mètres de haut ! Cette « vache qui glisse » abrite en réalité un toboggan lumineux : « Le meilleur lieu de l’été pour crâner avec les copains et les copines », assure Pick Up.

mise à jour le 3 juillet 2018



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48