Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Johanna Rolland défend l'action des villes à la COP21

Trois jours avant la fin de la COP21, alors que les négociations entre gouvernements se poursuivent et plusieurs points de l'accord espéré nécessitent encore des arbitrages, Johanna Rolland est présente à la COP 21, ce mardi 8 décembre, pour participer à trois événements majeurs organisés par le Secrétariat des Nation Unies, l'Union européenne et Eurocities.

Image.
Devant de nombreux Ministres et Maires de capitales du monde entier, Johanna Rolland, Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie et Hakima El Haité, Ministre de l'environnement du Maroc, ont clôturé ce matin l'événement organisé par l'ONU pour promouvoir l'action des villes et des régions dans le cadre du « Lima-Paris Action Agenda », soutenu par la France depuis la COP20 au Pérou. Cet « agenda de l'action » vise à fédérer l'ensemble des initiatives des acteurs non gouvernementaux et de la société civile en faveur du climat. Johanna Rolland, en tant que Présidente d'Eurocities(réseau de 130 métropoles européennes), a défendu « le rôle des villes qui sont à l’avant-garde de l’atténuation du changement climatique, en matière d'habitat, de déplacements, d'énergie, et que leur action est indispensable à la tenue des engagements des États. Ce rôle doit donc être mieux reconnu y compris dans le texte de l'accord définitif de la COP21 ». John Kerry, secrétaire d’État américain, Anne Hidalgo, Maire de Paris, Khalifa Sall, Maire de Dakar, Philippe Couillard, Premier Ministre du Québec, Arnold Schwarznegger président du R20, participaient notamment à ces débats.

Cet après-midi, à l'invitation de l'Union européenne, Johanna Rolland a défendu l'engagement pour le climat des Maires signataires de la « Nouvelle Convention des Maires », principale initiative européenne associant les autorités locales et régionales dans un engagement volontaire pour l’amélioration de l’efficacité énergétique et l’augmentation de l’utilisation des sources d’énergie renouvelable sur leurs territoires.

Nantes était l'une des premières signataires de la précédente convention dès son lancement en 2008. Depuis, plus de 6 500 villes ou régions d’Europe l'ont rejointe. La nouvelle Convention des maires lancée à la COP vise des objectifs plus ambitieux : -40 % les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030, définition d'un plan d'actions pour l'adaptation au changement climatique, et associant des villes hors Europe, notamment celles de l'Afrique subsaharienne. Pour Johanna Rolland, « Ouvrir cette initiative aux autorités locales du monde entier, c’est soutenir un indispensable esprit de solidarité internationale, dans l’esprit de la COP21. » Elle a à cet égard rappelé que « Eurocities demandait aux négociateurs que soit amélioré l’accès des villes aux mécanismes internationaux de financement tels que le Fonds Vert pour le Climat »

Enfin, en tant que présidente d'Eurocities, Johanna Rolland a ouvert l’événement dédié aux solutions des smart cities au bénéfice de l'efficacité énergétique et pour lutter contre le changement climatique, en présence des Maires de Bristol, Lisbonne, Varsovie et Malmö. Elle y a notamment défendu la volonté « qu'avec la COP21, soit utilisée l'action internationale pour promouvoir une nouvelle smart city autour des valeurs de diversité, d'égalité et de confiance dans notre capacité d'agir.»

Le maître mot de cette journée aura été de promouvoir l'action des villes en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique, et des transitions énergétique et numériques. C’est tout le sens de l'engagement de Nantes, de Nantes Métropole et d'Eurocities. C'est également le sens du sommet mondial Climate Chance, sommet des acteurs du climat, que Nantes accueillera du 26 au 28 septembre 2016.

Réuni quelques mois après la COP21 de Paris, ce sommet permettra aux représentants de la société civile de tirer les premiers enseignements concrets de l'accord qui aura été signé à la COP, de mesurer les premières réalisations prises par les États conformément à leurs engagements.

Cet événement international, annoncé la semaine dernière à la COP21, avec la présidence française de la COP21 et la présidence marocaine de la future COP22, a vocation à devenir un rendez-vous régulier et itinérant de l'ensemble des acteurs non-étatiques engagés dans la lutte contre le dérèglement climatique.

mise à jour le 28 décembre 2015



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48