Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Jeunes, européens et des idées plein la tête

La 6e édition du forum Nantes Creative Generations a accueilli 59 jeunes, venus de pays d’Europe ou de Nantes, autour de 28 projets. Près d’une quinzaine de nationalités y présentaient des projets originaux, émergeants ou aboutis, mais toujours coopératifs.

Peindre la ville et ses espaces publics en couleur ; faire du réemploi de matériaux dans tous les projets architecturaux, décoratifs ou festifs ; monter un projet intergénérationnel autour de l’âge de 17 ans ; lutter contre les stéréotypes… Vingt-huit projets, dont neuf nantais, ont été présentés à l’automne dernier par des jeunes de 18 à 30 ans à l’occasion du forum Nantes Creative Generations (NCG) initié par Nantes Métropole avec la Ville de Nantes.
Pour cette 6e édition du forum, 16 pays étaient représentés par des jeunes gens et jeunes filles motivés, créatifs et en attente d’échanges. Durant trois jours, autour de tables rondes et d’ateliers, et de temps festifs, Cristina, Raul, Slavomir, Magdalena et cinquante-cinq autres jeunes européens ont ainsi pu se rencontrer et faire découvrir aux autres leurs idées. Qu’il soit émergeant ou très abouti, chaque projet est une sorte de reflet des attentes et des centres d’intérêt de la jeunesse européenne, tout en restant unique et original. Et c’est là tout l’intérêt de ce rendez-vous, qui permet en plus de se confronter aux autres, de découvrir d’autres manières de faire, d’autres perspectives. « Le forum apporte une ouverture sur l’Europe, explique Karine Daniel, vice-présidente de Nantes Métropole en charge de l’enseignement supérieur, la recherche, l’Europe et des relations internationales. Il prouve que les jeunes nantais et européens ont des idées et envie de les partager. » Mais pour beaucoup, NCG est aussi une occasion de rencontrer des partenaires potentiels, de développer son réseau à l’échelle européenne, voire de se professionnaliser. « Ça permet de voir comment font les autres, raconte ainsi Laurent, avec son projet Benenova, qui entend faciliter l’engagement bénévole. Ça ouvre vraiment l’esprit. Et puis, ça remotive. Entre porteurs de projets, on se sent soutenus. » Pour Lilian et Thomas, qui font la promotion du réemploi des matériaux, l’objectif est à la fois « de transmettre le message du réemploi », insiste Lilian, mais aussi « de trouver d’autres actions, un autre souffle », souligne Thomas.
Les jeunes gens pouvaient ensuite, selon les affinités établies, initier un projet avec d’autres jeunes étrangers et remporter une aide financière pour le réaliser, grâce au Prix de la coopération NCG. Les projets primés seront réalisés au cours de l’année 2015 et présentés lors de la prochaine édition du forum au mois d’octobre.

www.nantescreativegenerations.eu

Propos recueillis par Gwenaëll Lyvinec
Photos : Patrick Garçon



Liene Golca et Liga Zarina
Liene Golca et Liga Zarina, Allemagne. Projet Jobnet :
« En tant qu’étudiantes, nous avons mené une étude sur les jeunes et la recherche d’emploi, simultanément dans six pays d’Europe – l’Allemagne, la Hongrie, la Croatie, la République tchèque, la Slovaquie, la Lettonie –, avec cette question : comment chaque pays combat le chômage des jeunes. Nous avons ensuite diffusé les résultats dans chaque pays, afin de montrer quels sont les freins et les bonnes pratiques des uns et des autres pour que chacun puisse s’en servir. En étant sur le forum NCG, nous découvrons d’autres expériences. »


Lilian Peynaud et Thomas Guihard
Lilian Peynaud et Thomas Guihard, Nantes. Projet Architecture et Réemploi :
« Notre association, Les Marchands de sable, oeuvre pour le réemploi des matériaux de construction. Nous récupérons tous les matériaux pour faire de la scénographie, des stands, des totems pour un festival, des sculptures… Avec NCG, nous souhaitons donner une dimension européenne au projet, faire un atelier avec d’autres jeunes pour échanger sur l’upcycling, voir comment aller plus loin que ce que l’on fait, voir s’il y a d’autres manières de faire ailleurs… »


Laurent Galazzo
Laurent Galazzo et Jérémy Torel (absent sur la photo), Nantes et Rezé. Projet Benenova :
« Notre mission est de faciliter l’engagement bénévole. Notre idée est de mener à bien des projets ponctuels avec des bénévoles sur la thématique de leur choix. Nous proposons du bénévolat à d’autres associations sur des “missions” ponctuelles, avec un temps de rencontre. On veut que les gens se sentent libres et responsables. Aujourd’hui, les gens veulent s’engager différemment, sans contrainte. Notre objectif est de développer le bénévolat et de lever tous les freins tout en insistant sur la rencontre. »


Angela Martin et Yaiza Higueras
Angela Martin et Yaiza Higueras, Espagne. Projet Back at seventeen :
« Notre projet est de faire raconter ses 17 ans à des personnes de différentes générations, pour faire prendre conscience de l’Histoire. Par exemple, nous avons interrogé une personne de 64 ans. Ses 17 ans, elle les a passés sous la dictature de Franco, avec des libertés limitées, l’espoir d’avoir plus tard un travail, de sortir de sa condition… Une personne de 30 ans aujourd’hui ne peut pas avoir la même histoire, mais ce sont les échanges qui sont intéressants. Nous aimerions poursuivre ce projet avec des personnes d’autres nationalités. »


Antoine Desmars et David Blain, Nantes
Antoine Desmars et David Blain, Nantes. Projet Breaking Tour :
« On aimerait faire un tour de l’Europe en camion pour échanger sur les cultures urbaines, en allant à la rencontre des activistes. Ce camion pourrait accueillir un studio pour enregistrer et faire des vidéos des acteurs européens de la culture urbaine. Pour valoriser les autres disciplines comme le sport, la danse, la peinture, on voudrait faire du reporting vidéo sur le web, des émissions de radio, voire initier des échanges entre artistes français et européens. Le forum nous permet d’être en contact direct avec des associations et un réseau en Europe. »


Slavomir Osleg et Maros Kramar
Slavomir Osleg et Maros Kramar, Slovaquie. Projet Paint the city :
« Notre souhait est de transformer les espaces publics. On a eu l’idée, au sein du conseil des jeunes de Bratislava, de les repeindre pour rendre la ville plus joyeuse. Maintenant, on essaye d’associer des artistes et des partenaires privés à notre projet. Nous espérons, en venant à NCG, pouvoir nous inspirer des idées d’autres projets, nous confronter aux autres pour pouvoir avancer. Et trouver des partenaires dans d’autres pays, peut-être avec Nantes ! »

mise à jour le 2 janvier 2015



Question à Karine Daniel



Karine Daniel, vice-présidente de Nantes Métropole en charge de l’enseignement supérieur, de la recherche, l’Europe et des relations internationales.

Quel est l’objectif de Nantes Creative Generations ?
« Plus de 200 jeunes nantais et européens ont participé à Nantes Créative Génération à travers six éditions du forum. Ce forum doit être l’occasion de faire se rencontrer de jeunes Nantais qui portent des projets sur le territoire autour de l’engagement citoyen, de l’environnement, etc., et de jeunes Européens. Ces différentes éditions nous ont montré que des projets sont possibles et peuvent se développer. Le forum crée une opportunité pour les jeunes nantais et ceux venus d’autres pays de l’Europe de coopérer autour de projets qui partent de Nantes. Il leur offre aussi un autre regard sur les projets européens, leur permet d’échanger et prouve l’engagement et la créativité des jeunes en Europe. »
Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48