Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Herbiers et autres trésors retrouvés au Muséum

Lancé en 2015, le projet HerbEnLoire sillonne les Pays de la Loire, recensant les herbiers conservés par les institutions et les particuliers. Une exposition au Muséum dévoile une partie cet inventaire considérable.

Image.
Après avoir été présentée au Centre Beautour à La Roche-sur-Yon et au Muséum d’Angers, l’exposition « HerbEnLoire, trésors retrouvés » prend place au Muséum d’histoire naturelle de Nantes. HerbEnLoire est un projet qui vise à répertorier l’ensemble des collections naturalises. Piloté par l’Université d’Angers, il est financé par la Région et soutenu par la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) ainsi que le programme national e-Recolnat.

Le public peut découvrir plusieurs échantillons de la riche et remarquable collection du Muséum. Sont présentées une partie des collections botanique et paléobotanique (fossiles) ainsi qu’une partie du fonds ancien de livres de botanique. L’exposition raconte aussi l’histoire d’hommes passionnés et amoureux des végétaux. Des savants partis à la recherche de nouvelles espèces aux botanistes locaux tels que Georges Durand et son ami Joseph Charrier qui ont su trouver, identifier et collecter plus de 100 000 échantillons de planches.

Les collections du Muséum


Sur les 580 collections recensées dans les Pays de la Loire, 122 sont conservées par le muséum de Nantes. Sa remarquable collection d’herbiers est estimée à plus de 300 000 planches, auxquelles s’ajoutent environ 6 000 coupes de bois, un grand nombre de graines et de fruits. Enrichi de plusieurs collections constituées au XIXe siècle, le fonds retrace les découvertes d’Ambroise Viaud-Grand-Marais, Jean-Baptise Pesneau, Émile Pradal ou encore Édouard Dufour (conservateur du muséum de 1869 à 1882) qui avait acheté à des botanistes de renom une collection d’herbiers exotiques. S’ajoutent également à ces collections 3 200 spécimens de végétaux fossiles diversifiés : feuilles, tiges, fruits, troncs, graines, racines, bois, épis.

Les informations présentes dans les herbiers permettent de mieux connaître les réseaux de botanistes dans l’Ouest de la France et leur apport à l’histoire des sciences. Ils constituent également un outil incontournable pour étudier la conservation de la biodiversité. Ils renseignent en effet les scientifiques sur l’évolution de la présence des espèces de la flore régionale, ainsi que sur les menaces qui pèsent sur elle.

Du 28 novembre au 20 mai 2019 au Muséum.

mise à jour le 28 novembre 2018



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48