Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Francky Trichet : « La Digital week touche tous les publics »

Le 13 septembre prochain, la Nantes Digital Week fête ses cinq ans. Le point sur l’événement de rentrée dédié aux cultures numériques avec Francky Trichet, adjoint au maire de Nantes et conseiller métropolitain en charge de l'innovation et du numérique.

Nantes Digital Week est l’un des symboles de la sensibilité nantaise au numérique…
Le numérique s’immisce partout et il bouleverse notre quotidien, nos structures sociales, notre rapport au travail, à la connaissance, à la culture, à l'autre, et modifie jusqu’à la construction même de nos identités. S’approprier cette transformation de la société et agir collectivement pour développer un numérique inclusif et humaniste, telle est l’ambition de la Nantes Digital Week qui depuis 5 ans rassemble un public de plus en plus nombreux et varié.

Mais cet événement de rentrée n’est pas qu’un festival de 10 jours. C'est aussi une famille soudée qui s'est progressivement agrandie depuis 5 ans et compte plus de 200 contributeurs. C'est un symbole fort qui prouve qu'à Nantes, le numérique ne se limite pas qu'aux acteurs de la filière économique. Il s'étend à toutes les associations et collectifs qui partagent des valeurs et s'emparent du numérique pour remplir leurs missions d’intérêt général. C’est une richesse incroyable.

La programmation de cette édition est riche et diversifiée. Chacun pourra se former, s’interroger, se divertir, s’enrichir et surtout pratiquer et échanger. Cette diversité des choix et des lieux est précieuse : la Digital Week résonne aujourd’hui dans les onze quartiers nantais mais aussi dans de nombreuses villes de la métropole et à Saint-Nazaire depuis deux ans.

Il y a en outre une bonne complémentarité avec le Web2day…

Le Web2day est plus orienté startups et économie, alors que la Digital Week, c’est le numérique dans sa grande transversalité. L'enjeu est de parler à tous les publics. Après 5 ans, c’est un festival qui a trouvé son rythme de croisière avec 80 000 à 100 000 participants. C’est d'ailleurs le 1er événement de France en terme de fréquentation sur le numérique grand public avec plus de 100 événements sur 80 lieux.

CONTROL NO CONTROL – Glow Festival 2013 from Iregular on Vimeo.


Comment cette famille que vous évoquez participe à la construction de l’événement ?
La Digital Week se construit toute l’année par plus de 200 contributeurs qui se rencontrent régulièrement et pensent l'événement ensemble. La co-construction d'une édition débute dès la clôture de la précédente. La règle est que chaque événement doit être co-produit, ce qui stimule naturellement la collaboration. Et ça marche ! La collectivité est simplement là pour fédérer les énergies et faciliter le rapprochement des acteurs. La semaine de septembre, c’est juste la face visible d'un travail intense et d’une mise en commun tout au long de l’année. 

Que conseillez-vous aux visiteurs de ne surtout pas rater cette année ?
En premier lieu, la soirée de lancement qui se déroulera le 13 septembre à 21h00 avec un beau cadeau d’anniversaire : une œuvre interactive, Control No Control, qui nous vient du Québec et sera posée sur l’esplanade des Nefs (Ile de Nantes). La nuit, elle sera visible de loin depuis les quais de Loire… cela va être magique.

Ensuite,  un coup de cœur pour le clin d’oeil à Jules Verne et l’expédition interactive et immersive qui rassemble tous les dispositifs de réalité virtuelle produits depuis cinq ans. A découvrir en famille pendant une semaine à la maison Atlanbois.

Il y a aussi des événements importants pour moi, comme le Handicamp qui valorise les jeunes porteurs de handicaps qui créent avec les technologies numériques, le prix des Femmes Digital Ouest qui porte les valeurs de mixité et diversité, les rencontres nationales de la médiation numérique, avec la présence du secrétaire d’État chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi,  le Safari des métiers pour découvrir les opportunités d’emploi localement et l’incontournable Scopitone évidemment avec son parcours d’oeuvres sensibles et ses deux nuits électro que je ne rate jamais !

Cette année, nous avons également initié des journées thématiques, dont une sur l’Intelligence Artificielle le lundi 17 septembre. Et une nouveauté 2018 : les Afters de la Digital Week, en partenariat avec Culture Bars-Bars, qui nous permettront d’échanger autour d’un verre sur les sujets d’actualités.

Et pour finir, Startups à l’Ouest, le petit CES du grand ouest, qui se déroulera cette année à la Conciergerie, juste à côté des Nefs. Vous pourrez y vivre une expérience unique : piloter un avatar par la pensée !
 

Pratique :

mise à jour le 27 août 2018



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48