Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Folle Journée 2017 : ça commence la semaine prochaine !

La 23e Folle Journée de Nantes aura lieu du 1er au 5 février à la Cité des Congrès. La billetterie a ouvert le 17 décembre et sur les 148 500 billets mis en vente, 130 000 ont déjà trouvé preneur. Et vous, vous avez vos billets ?

Image. L'ensemble Links proposera une expérience hors du commun autour de « l'œuvre pour 18 musiciens » de Steve Reich : le public sera invité à suivre un chorégraphe, à danser et à monter sur scène.
« Sur les 148 500 billets en vente, 130 000 ont déjà été achetés. Dont 8 000 pour les scolaires et 2 000 tickets solidaires à 4 € », indiquent les organisateurs de la Folle Journée. Il est toujours possible de réserver pour les concerts d'ouverture en simultané dans 17 villes de la métropole, le 1er février, au prix unique de 8 €. « Le même morceau sera joué simultanément par 17 violoncellistes différents. Il s'agit des Suites pour violoncelle seul, n°2 et n°5 de Jean-Sébastien Bach », souligne Joëlle Kerivin, directrice générale de la Folle Journée.  Il reste des places. Il faut en profiter ! »

Des téléphones allumés pendant le concert

Cette année, la Folle Journée invite à entrer dans la danse. « Elle a énormément inspiré les grands compositeurs, aussi bien dans la musique de chambre que dans la musique concertante ou symphonique », souligne René Martin, directeur artistique. Passacaille, pavane, polka, habarena, fandango, marches nuptiales… Les rythmes des peuples sera à l'honneur. Pour cette 23e édition, près de 300 concerts avec 2 000 artistes exploreront les liens étroits qui unissent la musique et la danse, du Moyen Âge au XXe siècle.



Les festivaliers de la Folle Journée seront même invités à danser sur scène :  l'ensemble Links proposera cette expérience hors du commun autour de « l'œuvre pour 18 musiciens » de Steve Reich. « Le public va découvrir cette année des répertoires très originaux. Des œuvres de Jean Sibelius, d'Aram Khatchatourian, de compositeurs qui ont utilisé comme matériau premier la danse populaire. Il y aura aussi des œuvres immensément connues que les gens n'identifient pas forcément : la Valse N°2 de Chostakovitch, par exemple, qui a été reprise dans des spots de publicité. ». Il faudra courir voir le danseur japonais Saburo Teshigawara, qui va improviser sur les suites pour violons de Bach. À ne pas manquer également : la création du compositeur Chinois Tan Dun, durant laquelle les spectateurs devront interagir avec l'orchestre grâce à leurs smartphones en diffusant des sons de nature. « Habituellement, on demande d'éteindre les téléphones pendant un concert. Là, ça sera le contraire ! »

« Une débauche de percussions »

Eitetsu Hayashi, « le maître absolu des percussions au Japon »,
sera présent pour la première fois à Nantes cette année. « Ce sera une débauche de percussions absolument incroyable. On va faire venir des camions entiers de taïkos, grands tambours japonais qui vont jouer avec des orchestres, de manière presque cérémoniale. Il y aura le « concerto pour deux timbaliers et orchestre » de Philip Glass. Il faudra y emmener les enfants ! affirme le directeur artistique. Les non-inités doivent vraiment oser venir cette année. Cette Folle Journée sera décoiffante », promet René Martin.

Pratique :

Les guichets de la Cité des Congrès seront ouverts jusqu'au dimanche 5 février. La billetterie et la programmation sont en ligne sur www.follejournee.fr. On pourra aussi acheter son billet dans les Espaces Culturels E.leclerc Atlantis et Paridis, en continu jusqu'au 4 février.

mise à jour le 25 janvier 2017



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48