Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



« Être vigilant sur l’état du fleuve »

Avant d’être dans nos verres, l’eau de la Loire est prélevée en trois endroits, à Mauves-sur-Loire, à Nantes et dans l’Erdre (secours). Stéphane Jeanroy est en prise direct avec ces lieux de pompage.

Stéphane Jeanroy Stéphane Jeanroy
La Loire est la ressource principale en eau brute. Chaque année, 40 millions de mètres cube d’eau sont prélevés dans le fleuve avant d’être traités pour devenir potable dans l’usine de La Roche, à Nantes. Le pompage principal se fait à Mauves-sur-Loire, dont la station pompe une moyenne de 100 000 m3 par jour, soit 100 millions de litres par jour. « Nous pouvons utiliser la seconde prise d’eau, à Nantes lorsque celle de Mauves est à l’arrêt ou en maintenance. Par ailleurs, cette prise d’eau ne peut être mise en service que lorsque le débit de la Loire le permet, afin d’éviter le front salin et le bouchon vaseux », précise Stéphane Jeanroy, technicien suivi de travaux à la DOPEA* – Pôle eau potable. La troisième prise d’eau dans l’Erdre reste une prise d’eau de secours.
La station de Mauves a été construite en 1989. Auparavant, il n’y avait que celle de Nantes. Mais, avec les marées et le bouchon vaseux, « on récupérait une eau chargée en sédiments. Il fallait donc écarter le plus possible de l’entrée maritime cette nouvelle prise d’eau », raconte Stéphane Jeanroy. L’agent, qui gère la prise d’eau via l’usine de La Roche, est toujours en veille quand il aborde le fleuve. « C’est un réflexe pour moi. Tous les jours, je regarde sa couleur, son niveau, ce qui flotte. Je reste en permanence en vigilance sur l’état de la Loire. »

* Direction des opérateurs publics de l’eau et de l’assainissement.

Propos recueillis par Gwenaëll Lyvinec
Photo : Patrick Garçon

mise à jour le 2 janvier 2015



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48