Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Entreprises : elles ont choisi Nantes Métropole

C’est déjà une année record ! Entre le 1er janvier et le 1er septembre 2016, 76 entreprises ont rejoint le pôle Nantes / Saint-Nazaire, soit 1 232 nouveaux emplois d’ici 3 ans. Pourquoi choisissent-elles Nantes ? Réponse avec Nantes Saint-Nazaire Développement, l’agence qui les accompagne.

Les machines outils Deprag, la mutuelle MGEN, le groupe de BTP Baudin-Chateauneuf, le concepteur de logiciel Talend, le mareyeur Ocealliance-Mariteam… Ils sont nombreux à avoir choisi Nantes en 2016. 76 entreprises exactement au 1er septembre, soit 1232 emplois annoncés à 3 ans, sans compter les créations internes à la Métropole nantaise ou à l’agglomération nazairienne. « 2016 est déjà une année record. On devrait même franchir le cap des 1 400 emplois annoncés d’ici la fin de l’année » souligne Bérénice Ouzilleau, responsable du pôle entreprises à Nantes Saint-Nazaire Développement, l’agence qui accompagne ces entreprises dans leur implantation.

Ces nouveaux arrivants oeuvrent principalement dans le numérique - 26 % des installations depuis 2013 - et le manufacturing (aéronautique, naval et énergies marines renouvelables) - 17 % des implantations. On note aussi la présence des industries culturelles et créatives (7 %), de la santé (8 %), du commerce (9 %) et de l’agroalimentaire (4 %). Toutes des filières d’excellence locales sur lesquelles l’agence économique porte ses principaux efforts de prospection et de promotion.

« Paris à 2 heures, les coûts en moins, la plage en plus ! »

Premier atout de Nantes, sa proximité avec Paris et son offre immobilière. 4 fois moins chère qu’à Paris - 170 €/m2 par an en moyenne dans le centre de Nantes contre plus de 600€ à Paris - elle est aussi très complète : incubateurs, espaces de coworking, immeubles dédiés à des filières… « Nantes, c’est Paris à 2 heures. Les coûts en moins, la plage en plus ! », résume ainsi l’agence.

Mais il ne suffit pas d’être une ville où il fait bon vivre, proche de Paris et de la plage pour convaincre ! L’effervescence et le dynamisme économique actuels sont au premier rang des motivations des dirigeants. Nantes Saint-Nazaire est aujourd’hui la Métropole qui affiche le plus fort taux de croissance de l’emploi dans le numérique et l’industrie en France.

La qualité du réseau économique joue aussi un rôle essentiel : “Ici, les entrepreneurs n’hésitent pas à ouvrir leur carnet d’adresses. C’est un réseau efficace fait gagner du temps”, poursuit Bérénice Ouzilleau. Les clusters et pôles de compétitivité comme EMC2, Néopolia, le quartier de la création, Atlantic 2.0 ou la Cantine numérique sont autant de lieux de rencontres professionnelles qui multiplient les occasions de collaboration. Et le réseau fait boule de neige : « Rien n’est plus efficace qu’un entrepreneur nantais convaincu. D’ailleurs la moitié des projets installés sont issus de ces ambassadeurs économiques ».

Vivier de compétences et investissements publics

Autre élément déterminant, la présence d’un vivier de compétences de qualité. Avec 11 grandes écoles, une université et un lycée international, Nantes dispose, là encore, d’atouts indéniables. L’importance des investissements publics joue également. « Les grands chantiers publics comme le CHU, le déplacement du MIN* ou la nouvelle gare sont autant d’opportunités de marchés pour le privé. Ils démontrent que la collectivité a un projet de développement ambitieux et porteur ».

Depuis cinq ans, 25 % des installations proviennent d’Île de France, 30 % même sur 2016. Et les entreprises à capitaux étrangers ont plus que doublé en 2015, 8 % sur la période 2010-2014, 15 % en 2015 et 18 % en 2016 ! « Forts de nos atouts, nous allons désormais au devant des entreprises pour les capter à la source ». Comme au Québec en avril dernier avec une délégation d’entreprises du numérique. Comme le 13 octobre dernier à l’espace de coworking Le Tank à Paris où les Nantais invitaient une centaine d’entreprises parisiennes. Peut-être de futurs candidats à l’installation en 2017 ?
 
Claire LELONG

NANTES SUD
Numérique/Finance
Compte Nickel, la Carte Bleue sans banque

Compte Nickel est une vraie success‑story. Plus de 390 000 personnes possèdent aujourd’hui ce compte sans banque, lancé en février 2014. Avec 24 000 comptes ouverts en septembre 2016 – un record - l’entreprise a besoin d’embaucher. Elle a choisi Nantes pour le faire. « Continuer à développer les opérations à Paris n’avait pas de sens, explique Arnaud Giraudon, le directeur général. Nous avons pensé à Orléans et Reims, mais surtout à Nantes car c’est une ville attractive avec de très bonnes écoles informatiques et c’est la 2e place française en banque et assurance. » Une trentaine de recrutements devraient être effectifs dès la fin de l’année, avec l’emménagement dans des locaux au Clos-Toreau mi-novembre. D’ici fin 2019, l’entreprise espère créer localement 200 emplois dans le service clients, la lutte anti-fraude et l’informatique. Pour ouvrir un Compte Nickel, rien de plus simple : il suffit de se rendre chez l’un des 20 buralistes partenaires dans l’agglomération avec 20 € en espèces et une pièce d’identité. Cinq minutes après, vous ressortez avec un compte bancaire et une Carte Bleue. Pas de conditions particulières, pas de frais cachés, un compte en temps réel sans possibilité de découvert.
Nolwenn Perriat
compte-nickel.fr

EURONANTES
Santé
MGEN, un poids lourd de la santé à votre écoute

Euronantes attire. Après Capgemini ou Santéclair, le groupe mutualiste MGEN (4 millions d’adhérents et 9 500 salariés) a lui aussi choisi le pôle d’affaires nantais pour se développer. La mutuelle, bien connue des professionnels de l’Éducation nationale, a investi trois étages de l’immeuble Véo, derrière la gare sud. “Notre offre s’est élargie. Cela rendait nécessaire l’ouverture d’un 5e centre de relation client en France, explique Jean-Alexandre César, le responsable du site. Nantes a été choisie pour son attractivité et son bassin d’emploi. Nous avons aussi été séduits par ce nouveau quartier, proche de la gare et du centre-ville”. En quelques semaines, la MGEN a recruté plus de soixante personnes pour atteindre 80 collaborateurs, avec un objectif de 140 à moyen terme. Leur mission ? Répondre par téléphone, par mail ou via le web aux adhérents de la mutuelle partout en France. « La relation client a évolué en profondeur, précise Jean-Alexandre César. Le comportement de nos adhérents devient de plus en plus multicanal, mobile, et leur exigence croît toujours plus sur la qualité des réponses qu’ils attendent de nos équipes”. Pour s’adapter, la MGEN teste une relation plus digitale, par “chat” !
Ophélie Lemarié
ORVAULT
Design & nautisme
Black Pepper s’amarre à Orvault

Fondé en 2009 par Michel Douville de Franssu au coeur du bassin d’Arcachon, le chantier naval Black Pepper a rejoint Orvault fin 2015, après une étape à Bouaye. Un déménagement opéré sous l’impulsion du skipper nantais Armel Tripon qui a rejoint l’entreprise en 2011. Dans ce chantier naval naissent des bateaux performants aux lignes raffinées. Dernier né : le Code #, un voilier racé d’une longueur de 8,20 mètres, qui séduit jusqu’à l’étranger. « Nantes est un choix géographiquement stratégique, déclare Armel Tripon. Le savoir-faire nantais de Black Pepper est proche de l’Océan Atlantique, tout le long du littoral, entre Bordeaux, La Rochelle et la Bretagne. La filière nautique française a le vent en poupe ! ». La stratégie de Black Pepper : se développer auprès des plaisanciers de la région tout en travaillant avec des entreprises locales (voilerie à La Baule, sellier à Guérande…). Objectif à plus long terme ? Conquérir la côte Est des États-Unis. Pour cela, Black Pepper présente son savoir-faire lors des grands salons nautiques, de La Rochelle à Paris, en passant par Cannes et Southampton. Prochain rendez-vous : le salon nautique international du Boot à Düsseldorf fin janvier.
Cécile Faver
blackpepper.fr

mise à jour le 29 octobre 2016



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48