Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Énergie positive pour les habitants

Fin février, les locataires des 30 logements du « Grand Carcouët », à Nantes, parmi lesquels Stéphanie Rousseau et sa famille, ont pendu la crémaillère. Cet immeuble collectif à énergie positive de Nantes Habitat va faire l’objet d’un suivi des consommations énergétiques et du bien vivre ensemble, en coopération avec les habitants.

La famille Rousseau a déjà trouvé ses marques au Grand Carcouët. La famille Rousseau a déjà trouvé ses marques au Grand Carcouët.
Fin janvier, en compagnie de son mari et de leurs quatre enfants, Stéphanie Rousseau a quitté son appartement un peu bruyant situé boulevard des Anglais pour un T5 au troisième étage du « Grand Carcouët ». « Nous sommes proches des écoles, de la piscine des Dervallières et du parc de la Chézine. C’est idéal pour les enfants. »
« Pour le moment, la température dans les chambres est de 17°C, un peu moins dans la loggia où l’on a installé la salle à manger. Mais c’est suffisant. » Premier bâtiment à énergie positive (BEPOS) dédié au locatif social dans le Grand Ouest, le Grand Carcouët doit produire plus d’énergie qu’il n’en consomme. Ce qui implique, pour les habitants, d’être attentifs à leur consommation énergétique. « Normalement, nous ne devons pas avoir besoin de chauffer. Il faut que nous apprenions à gérer le chauffage de l’appartement.»
Un suivi va être effectué durant deux ans, en collaboration avec l’ensemble des occupants, afin d’expliquer les spécificités techniques de l’immeuble, puis, par la suite, d’évaluer les consommations réalisées. Les usages individuels et collectifs vont faire l’objet d’un accompagnement par Nantes Habitat. Comportant deux bâtiments reliés par une « galerie emballée » abritant deux longues coursives, cet immeuble implique des rapports de proximité et des échanges au quotidien. « Nous souhaitons révéler ce qu’est un bâtiment de logement : un lieu de vie permanente qui offre une qualité d’usage », rappelait François Lannou (cabinet In Situ), architecte du bâtiment, lors de l’inauguration du Grand Carcouët.
Stéphanie Rousseau a déjà fait connaissance avec des voisins. L’un de ses fils a retrouvé un copain d’école dans le même immeuble. « C’est une nouvelle vie qui commence, pour tout le monde. »

Texte : Isabelle Corbé
Photo : C. Blanchard

mise à jour le 3 mars 2014



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48