Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



En BD, l’histoire antique gagne le Chronographe

Au Chronographe, centre d’interprétation archéologique métropolitain à Rezé, la bande dessinée rencontre l’Antiquité. Une exposition à voir jusqu’au 20 mai.

Image.
Elle a un petit air d’exposition de héros. On y voit Ulysse, roi d’Ithaque, personnage mythique de l’Odyssée d’Homère, Wonder Woman et Superman, super héros-héroïnes capés de comics, se jauger à l’aune de leurs pouvoirs respectifs. Mais « Avé Bande dessinée ! La BD rencontre l’Antiquité » est plus largement une jolie exposition sur les fructueuses rencontres entre l’Antiquité et la bande dessinée. « Elle nous a été prêtée par le Musée archéologique de Vieux-la-Romaine où elle a été montée. Et nous l’avons complétée avec l’ouvrage, paru l’année dernière, des dessinateurs Matthieu Appriou et Fañch Juteau, Nantes, de Saint-Félix à Gilles de Rais, réalisé en collaboration avec les archéologues nantais », indique Cécile de Collasson, la responsable du Chronographe, centre d’interprétation archéologique métropolitain, ouvert à Rezé depuis 2017.

Réalisme et imagination débridée

L’histoire et l’Antiquité, en particulier, inspirent les bédéistes. Les uns jouent la carte du réalisme, aspirant à reproduire le plus fidèlement possible faits, gestes et décors de ces lointaines civilisations grecques et romaines,  comme Jacques Martin et ses Alix et Gilles Chaillet, dessinateur des Boucliers de Mars, série sur Rome du 1er siècle après J.-C. D’autres laissent aller sans frontières leur inventivité scénaristique et graphique. Dans son manga, Thermæ Romæ, la Japonaise Mari Yamazaki propulse Lucien Modestus, architecte du 2e siècle après J.-C. Dans le Japon d’aujourd’hui, dans ses Chroniques de l’antiquité galactique, Valérie Mangin construit un nouvel empire romain. « Je me refuse à placer le récit dans la réalité historique estimant celle-ci intouchable puisse que passée » explique la jeune femme, diplômée de l’école des chartes. L’exposition se tient jusqu’au 20 mai. Des ateliers gratuits sont proposés pendant les week-ends et les vacances scolaires afin d’explorer les secrets de la création d’une bande dessinée.

Pratique :

« Avé Bande Dessinée ! La BD rencontre l’Antiquité », du 24 février au 20 mai au Chronographe, 21 rue Saint-Lupien, à Rezé.
Du mercredi au dimanche, de 14 h à 18 h (automne - printemps)
Du mardi au dimanche de 14h à 19h (été)

mise à jour le 23 février 2018



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48