Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Éclusier : une vie au rythme de la Loire

Les éclusiers gèrent le trafic des bateaux et surveillent le niveau de l’Erdre, de la Sèvre et de la Loire. À l’écluse Saint-Félix de Nantes, ils sont deux à oeuvrer au débit de l’eau.

Jorge Valente Jorge Valente
« Mon métier consiste à faire passer les bateaux dans l’écluse et à gérer le niveau d’eau de l’Erdre et de la Sèvre », explique Jorge Valente, éclusier au département de Loire- Atlantique. Installé dans sa guérite au bord de l’écluse Saint-Félix à Nantes, il a, devant lui, un écran qui lui permet, via des caméras, de contrôler le barrage de Pont Rousseau, l’écluse, le tunnel de Saint-Félix et l’écluse de Vertou. Le fait d’habiter une maison éclusière permet au professionnel de suivre les remous du fleuve au quotidien tout en laissant passer les bateaux. « En juin, nous avons un gros trafic, avec 10 à 15 bateaux par jour parfois, des Anglais, des Hollandais, des Belges, précise encore l’homme de Loire. Les gens de Loire qui viennent de l’amont ont une vision très différente du fleuve. Ce ne sont pas du tout les mêmes navigateurs que chez nous ! » Une semaine sur deux, en alternance avec son coéquipier, Jorge Valente se transforme en agent d’entretien des berges. « On fait l’élagage, le balisage sur l’Erdre, l’enlèvement d’embâcles… Nous sommes des navigants, avec un permis bateau, car, pour aller sur la Sèvre, par exemple, nous devons naviguer sur la Loire. Et puis, nous gérons également la Divatte, notamment en cas de crues. C’est aussi pour cela que nous suivons en permanence l’évolution des niveaux de la Loire. »

Propos recueillis par Gwenaëll Lyvinec
Photo : Patrick Garçon


mise à jour le 2 janvier 2015



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48