Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Digital Job Ambition : six semaines pour découvrir la filière numérique

Porté par la Maison de l’emploi, ce dispositif permet à des personnes au chômage ou en reconversion professionnelle de mieux appréhender les métiers du numérique. Réunis dans les locaux de l’entreprise iAdvize mercredi 28 novembre, les acteurs du projet ont présenté le bilan des deux premières éditions.

Image. Agnès, Marie et Mariatou font partie des 15 DJA'ckeuses de la promotion 2018 de la Digital Job Ambition.
Encourager les vocations, améliorer les compétences, favoriser l’accès à un réseau d’entreprises… Lancé au printemps 2017 par la Maison de l’emploi de la métropole nantaise, le dispositif Digital Job Ambition affiche son efficacité : 80 % des participants ont accédé à un emploi ou à une formation. « Pendant six à huit semaines, on leur propose des ateliers d’initiation au numérique, des techniques de recherche d’emploi et des rencontres avec des entreprises pour les aider à valider leur projet professionnel », rappelle Ludovic Burlion, responsable de la filière numérique à la Maison de l’emploi.

Soutenu par Nantes Métropole, Digital Job Ambition bénéficie d’un réseau de 25 partenaires composé d’entreprises, d’organismes de formation (Epitech, IMIE) et d’associations (Femmes du Digital Ouest, Agissons pour l’emploi, La Cantine Numérique).

Le numérique au féminin

Les femmes représentent seulement 26 % des emplois numériques en Pays de la Loire. Pour tordre le cou aux idées reçues et susciter des vocations, la promotion 2018 de Digital Job Ambition était exclusivement féminine. Quinze « DJA’ckeuses » aux profils variés, sélectionnées parmi une cinquantaine de candidatures, ont suivi les 56 animations programmées de mai à juillet dernier.

Parmi elles, Marie Le Petitcorps, 31 ans, en reconversion professionnelle après un contrat dans l’Éducation nationale. « Ce dispositif m’a permis de réaliser qu’il n’y avait pas de plafond de verre pour les femmes dans le numérique, que certaines occupaient même de hautes fonctions. » Cette expérience lui a aussi offert la possibilité d’intégrer une Préparation opérationnelle à l’emploi individuelle (POEI) mise en place par Pôle emploi.

Libraire, factrice, gestionnaire de stock… À 51 ans, Agnès Audiau a déjà eu de nombreuses vies professionnelles et revendique son profil « atypique ». En reconversion suite à un problème de santé, elle tient des blogs et s’intéresse au référencement sur internet. « DJA a été l’occasion de découvrir les nombreux métiers du numérique et de voir que j’avais développé sans le savoir des compétences dans ce domaine. Aujourd’hui, je recherche un emploi dans la rédaction web. Je pense que mon âge est un frein mais je ne désespère pas ! »

Une 3e édition en 2019


« C’est une opération qui s’installe. Les DJA’ckeuses sont ravies de leur découverte du numérique et les entreprises nous font d’excellents retours sur les stagiaires en nous disant que c’est un beau projet », se félicite Pascal Bolo, président de la Maison de l’emploi. Face à ce succès, l’expérience sera renouvelée. Après le bilan, les acteurs du projet étaient invités à donner leur avis pour construire la 3e édition qui verra le jour au printemps 2019.

À lire aussi :

mise à jour le 29 novembre 2018



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48