Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Développer les navettes sur le fleuve

Présent depuis le lancement du Navibus en 2005, Yann Temey assure régulièrement la liaison entre la gare maritime et le village de Trentemoult, au sein d’une équipe qui compte trois autres capitaines.

Yann Temey Yann Temey
Chaque jour, en moyenne, 1 500 personnes embarquent à bord du Navibus, à Nantes ou à Rezé. Comptez, cela fait environ 500 000 par an, contre 150 000 à ces début. « Je transporte certains clients depuis le début. On se connaît. On se tutoie. » Effectuant également des croisières jusqu’à Saint- Nazaire et Paimboeuf, Yann Temey connait plutôt bien la Loire et « ses caprices ». L’hiver, du fait des crues, l’effet des courants est plus perceptible. « L’été, on ressent plus les effets des marées. Ici, on se trouve à l’embouchure du fleuve. Ça draine pas mal d’eau.» Souvent, certains passagers le questionnent sur la possibilité d’accoster plus près du centre de Nantes. « Çà et là, il faudrait installer des pontons. En fait, on entend beaucoup parler de franchissements au-dessus de la Loire, mais moins de projets en prise directe avec le fleuve. Dans les années 50 et 60, il y avait encore des “roquios”, des vedettes à vapeur. Les navettes existaient donc déjà. Et elles étaient plus nombreuses qu’aujourd’hui. » On y mangeait des galettes et on y buvait du cidre à bord. Une autre époque à faire renaître, pour retrouver l’esprit des bords de Loire, avec ses vedettes, ses guinguettes et ses fêtes…

Isabelle Corbé

mise à jour le 2 janvier 2015



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48