Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Cop 21 : un sommet mondial sur le climat à Nantes

Du 26 au 28 septembre 2016, se tiendra, à Nantes, le sommet mondial sur le climat des acteurs non étatiques. Son nom : Climate Chance. Il rassemblera la société civile, à savoir les citoyens, les Organisations non gouvernementales, les associations et syndicats, les organismes scientifiques, les entreprises et les villes et régions du monde

Image.
“Nous sommes dans un moment historique, déclare Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole. C’est un moment où chacun d’entre nous attend le plus d’ambition possible, mais surtout le plus d’engagements possibles sur les actions à mener pour lutter contre le changement climatique. Celles et ceux qui sont sur le terrain sont impatients de passer à l’action. Nous devons accélérer, passer des engagements aux actions concrètes.

C’est pour cette raison que je vous demande de cocher sur votre agenda les 26, 27 et 28 septembre 2016, afin de prendre rendez-vous pour le premier sommet mondial de l’action climatique de la société civile : Climate Chance.”

Johanna Rolland a fait cette déclaration dans le cadre de la COP 21, à Paris, le mardi 2 décembre. À ses côtés, Ronan Dantec, porte parole climat de la CGLU (Organisation mondiale des villes, cités et gouvernements locaux), a réaffirmé la nécessité de passer de la compétition à la coopération. “Les acteurs non étatiques doivent coopérer et s’organiser pour peser sur les décisions qui seront prises par les États, dit-il. Le sommet de Nantes, Climate Chance, viendra après la COP 21, et il faudra réévaluer le plus rapidement possible les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il faudra montrer ce qui marche et cerner les blocages, notamment sur les questions de financement des actions à mener. Le sommet de Nantes sera nourri par un appel à contribution. Ceux qui ont des idées seront invités à les partager.”

La prochaine COP, la vingt-deuxième du nom, se tiendra à Marrakech, au Maroc. À cette occasion, Hakima El Haite, la ministre marocaine déléguée à l’Environnement a participé au lancement du sommet de Nantes. “Les territoires représentent 80 % des actions et des solutions qui permettront de lutter contre le changement climatique. Ils sont une ressource d’intelligence, d’innovation et de savoir-faire. Les villes doivent jouer un rôle important pour que l’on puisse atteindre les objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre.”

Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie, est venue soutenir l’initiative de la Métropole nantaise, Climate Chance : “Je veux dire à quel point les territoires, les villes en particulier, constituent un élément clé de la société civile, aux côtés des citoyens, des entreprises et des ONG. Tout le monde doit se mobiliser et agir dans le même sens pour conjuguer efficacité économique et performance énergétique. Développement économique et écologique sont un seul et même objectif à atteindre. Désormais, il est temps d’accélérer.”

“Je souhaite que le sommet de Nantes porte le label de la COP 22, souligne Johanna Rolland. Nous voulons montrer que le chemin à suivre est d’allier la puissance des États à l’agilité et l’intelligence des territoires et des acteurs de la société civile. Ce sommet sera aussi l’occasion d’aller chercher celles et ceux qui ne sont pas encore complètement dans le faire, afin de les convaincre eux aussi de passer à l’action.”


COP21 : Déclaration de Johanna Rolland pour le... par NantesMetropole

David Pouilloux

mise à jour le 28 décembre 2015



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48