Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Chooka, c’est chic !

Nonso Chukwuma a installé sa petite entreprise dans l’incubateur d’Audencia, grande école de management de Nantes. Il vient de créer une nouvelle boisson à base de fleurs d’hibiscus nommée Chooka.

Chooka a été testé lors du match FC Nantes-Monaco - Photo : Patrick Garçon Chooka a été testé lors du match FC Nantes-Monaco - Photo : Patrick Garçon
Au nez, un léger parfum de fruits rouges apparaît. Au goût, une agréable saveur, à la fois fleurie et proche des fruits rouges. Une couleur dominante : le rouge vif. Une composition riche en nutriments. Un élément clé : la fleur d’hibiscus. Telle est la fiche d’identité de la boisson Chooka.
Chooka – qui signifie « bonne santé et bonne chance » – est né, dans l’esprit de Nonso Chukwuma, Nigérian de 28 ans. « L’idée m’est venue lorsque, étudiant, je travaillais dans une usine de boissons au Nigeria. » Le jeune homme imagine alors une boisson à base de fleurs d’hibiscus, une plante très cultivée dans son pays, aux nombreuses vertus pour la santé : anti-inflammatoire, action hypotensive, antioxydant… L’idée trottine et le mène d’abord en France, puis à Nantes, à Audencia, école de management, où il choisit de se former pour créer son produit et sa petite entreprise. Diplôme de management en poche, il intègre Symbiose, l’incubateur de l’école, et, durant un an, il s’attèle au business-plan, aux études de faisabilité, prend des contacts. D’abord épaulé par un ami issu d’une école de commerce, Nonso embauche ensuite Julien Herrault, son commercial. Il reçoit aussi le soutien actif d’un entrepreneur nantais qui croit en son projet.
Son « bébé » se nommera Chooka, boisson à base de fleurs d’hibiscus et de fruits exotiques, flash-pasteurisée. Les fleurs arriveront du Nigeria, via un partenariat avec une communauté de 500 personnes qui vivent de cette exploitation. « En installant ce partenariat, nous essayons aussi d’améliorer la vie de la communauté, explique Nonso. Par exemple, nous avons déjà entrepris d’installer une pompe à eau, car ils n’en ont pas. Nous sommes aussi en train de mettre en place des projets scolaires. »
« J’ai ensuite fait goûter des échantillons de la boisson, avec des packagings différents, à un large panel de personnes, tous âges confondus. Puis, j’ai éliminé les goûts qui n’étaient pas appréciés », raconte Nonso. De ce test, quatre boissons voient le jour, à la fleur d’hibiscus pure, hibiscus-ananas, hibiscus-cocktail de fruits et hibiscus-orange sanguine. Le produit est d’abord testé, grandeur nature, auprès du grand public avec le FC Nantes, lors du match Nantes-Monaco. Chooka fait mouche. La boisson se vend comme des petits pains et un partenariat est même monté avec un chocolatier nantais pour créer des chocolats à l’hibiscus !
La boisson « à haute teneur nutritionnelle et gustative » est sur le marché nantais depuis août. « Si tout se passe bien, nous développerons le produit vers les entreprises, pour les déjeuners professionnels, puis au national. L’idée étant, à terme, de produire à Nantes. »

Gwenaëll Lyvinec

mise à jour le 31 octobre 2014



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48