Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Atlanpole Biothérapies, un pôle d'excellence

Atlanpole Biothérapies, le pôle qui regroupe plusieurs entreprises et laboratoires spécialisés dans la biotechnologie confirme son dynamisme et le rayonnement de la Métropole dans ce domaine.

Image.
Sur le grand ouest, les entreprises de biotechnologie des régions Pays de la Loire, Bretagne et Centre sont regroupés au sein du pôle Atlanpole Biothérapies. Le pôle a organisé son assemblée générale le 24 janvier dernier. L'occasion de revenir sur le dynamisme du pôle. En tout, 135 adhérents dont 56 laboratoires de recherche et 79 entreprises (48 rien que sur la région Pays de la Loire). Un dynamisme qui se traduit par 1800 emplois dans la région, mais également en 2016, une levée de fonds de 18 millions d'euros par quatre sociétés et pour certains la signature de partenariats avec Servier, Takeda ou Sanofi, poids lourds de l'industrie pharmaceutique. « C'est sur cette dynamique vertueuse que s'est construit notre pôle, mais également grâce aux interactions  entre les 7 pôles qui existent à l'échelle nationale », précise Jean-François Balducchi, directeur du pôle Atlanpole Biothérapies.

Les « instituts à la nantaise »

Et si une petite révolution médicale était en train de naître dans la Métropole ? Depuis quelques années, les bio-médicaments ont le vent en poupe. Au départ sans l'appui de grands groupes pharmaceutiques, plusieurs laboratoires et entreprises implantés dans la Métropole sont devenus les fers de lance de la biothérapie. « Aujourd'hui, nous sommes repérés à l'échelle internationale », souligne Murielle Cazaubiel, présidente de Biofortis.  « Cela a été possible, raconte Bernard Vanhove président d'OSE Immunothérapeutics, grâce aux fortes interactions qui existent historiquement, notamment à Nantes, entre le privé et le public ». Après le jeu à la nantaise, voici venu le temps des « instituts à la nantaise » grâce auquel les entreprises de recherche privées peuvent s'appuyer sur les acteurs publics comme l'université, le CHU ou encore l'Inserm. 

Un exemple concret : l'immunothérapie

Parmi les sociétés du pôle Atlanpole, OSE immunothérapeutics est née de la fusion d'une entreprise nantaise et d'une autre parisienne. Récemment entrée en bourse, l'entreprise a également signé une option de licence avec Servier. Elle est spécialisée dans l’activation et la régulation immunitaire en immuno-oncologie, dans les maladies auto-immunes et en transplantation. Mais en clair, qu'est ce que l'immunothérapie ? « plutôt que de développer des médicaments chimiques qui ciblent les organes ou les cellules malades, nous développons, à partir de micro-organisme biologique, des médicaments qui vont venir réveiller le système immunitaire », explique Bernard Vanhove. Ces bio-médicaments peuvent avoir des applications concrètes pour le traitement de maladies telles que la maladie de Crohn, la sclérose en plaques ou encore certains cancers. « Au lieu d'avoir plusieurs médicaments à prendre par jour, ou de suivre une chimiothérapie le patient reçoit une injection par mois et dans certains cas, peut vivre normalement », précise Bernard Vanhove. Si les bio-médicaments ne sont plus de l'ordre de la science-fiction, reste que leur temps de développement est très long et peut prendre une quinzaine  voire une vingtaine d'années.

A lire aussi :

mise à jour le 27 janvier 2017



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48