Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Annulation du transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique à Notre Dame des Landes: réaction de Johanna Rolland

Pour Johanna Rolland :« trahison du Grand Ouest, déni de démocratie, Nantes relèvera ce défi ! »
Johanna Rolland demande un RDV au Président de la République et annonce la réunion dès samedi d’une conférence des acteurs économiques et de l’enseignement supérieur et recherche.

Le Premier ministre a rendu publique sa décision sur le transfert de l’Aéroport de Nantes Atlantique à Notre Dame des Landes : l’État ne réalisera pas le transfert comme il s’y était contractuellement engagé en 2010. Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole y voit une décision qui bafoue l’expression démocratique, affaiblit l’état de droit, porte un mauvais coup au grand Ouest.

Une décision qui bafoue l’expression démocratique et affaiblit l’état de droit
Pour Johanna Rolland, « Cette décision bafoue l'expression démocratique qui s'est exprimée le 26 juin 2016. Une majorité de citoyens s'est clairement exprimée en faveur du transfert et 18 mois après l’Etat dit : « votre vote ne compte pas » avant de préciser « Cette décision affaiblit l’État de droit : il y a eu 180 décisions de justice toutes favorables au transfert. Elle va à l'encontre de la position de 20 collectivités réunies au sein du Syndicat Mixte Aéroportuaire. Cela va bien sûr aussi interroger d'autres projets en France. ».

Une trahison pour le grand Ouest et des questions qui restent entières
Pour faire face aux impératifs d’accessibilité de territoires excentrés, Bretagne et Pays de la Loire avaient construit une réponse « en faisant en faisant fi de nos concurrences territoriales ou de nos différences politiques. Parce que nous avons un défi commun : c'est l'accessibilité de deux régions excentrées en Europe. Avec un enjeu concret pour les habitants : l'emploi.»

La responsabilité de Johanna Rolland : préparer l’avenir de Nantes, qui relèvera le défi
« Une page se tourne. Mais ma responsabilité de Maire et de Présidente de la métropole c’est de préparer l’avenir. Nous savons ici prendre notre destin en main. L'histoire l'a montré.  Nantes a su se relever de traumatismes et de situations  plus graves et douloureuses.
Ma responsabilité c'est de me battre pour l'avenir des Nantaises et des Nantais, pour la Métropole, pour l'Ouest.  Avec  l'emploi comme préoccupation centrale. »
Je tiens à dire aux Nantaises et aux Nantais que nous allons ensemble trouver les conditions pour répondre à cette nouvelle donne. Et je le sais, comme toujours, nous saurons trouver les ressources, nos propres ressources, pour aller plus loin, ensemble. Notre force est là, dans le jeu collectif, dans cette formidable énergie au service de la métropole Nantaise. Je serai au rendez-vous, nous serons au rendez-vous. Nous répondrons présents face à ce nouveau défi !»

Deux initiatives de Johanna Rolland : la réunion dès samedi 20/01 d’une conférence des acteurs économiques et de l’enseignement supérieur et la recherche et la demande d’un RDV au président de la République
« Parce que rien ne doit venir affaiblir cette dynamique, je réunirai dès samedi une conférence des acteurs économiques et de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche du territoire dans cet objectif.  Pour tirer les conséquences de cette nouvelle donne, pour prendre avec eux les initiatives nécessaires », a indiqué Johanna Rolland.

Enfin, Johanna Rolland précise qu’elle« demande donc officiellement au Président de la République de me recevoir pour parler de l'avenir de la Métropole, de l’avenir du grand Ouest. Et la question que je lui poserai, elle est simple : « Est-ce que l’Ouest peut encore compter sur l’État pour son avenir ? » Car l’abandon de ce projet d’État ne peut être synonyme d'abandon de l'Ouest. Nous participons activement à la dynamique du pays. Nous sommes une terre source d'innovation, d'équilibre. Nous sommes moteurs dans beaucoup de domaines. C'est de l'avenir des 600 000 habitants de la Métropole dont je veux lui parler.»

mise à jour le 17 janvier 2018



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48