Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Futur Aéroport du grand ouest

A la demande de Nicolas Hulot, Johanna Rolland a reçu le ministre de la Transition écologique

Johanna Rolland, maire de Nantes et presidente de Nantes Metropole, a reçu Nicolas Hulot, ministre de la Transition ecologique et solidaire, à sa demande, samedi 16 décembre 2017 à l’Hotel de Ville. Cette rencontre fait suite à l’annonce d’Édouard Philippe, Premier ministre, lors du point presse sur la remise du Rapport des médiateurs, qui précisait que les ministres de l’Ecologie et des Transports, «Nicolas Hulot et Elisabeth Borne rencontreront les élus et les parties prenantes».

Image.
Cette rencontre a permis à Johanna Rolland de rappeler les raisons de son soutien au transfert de
l’aéroport à Notre Dame des Landes, qui participe de la stratégie globale de développement du territoire et de son accessibilité :
  • l’opportunité pour le pôle industriel IRT Jules Verne-Airbus de se développer avec, à terme, la création de 5000 nouveaux emplois sur ce site,
  • la libération du Plan d’Exposition au Bruit d’espaces au coeur de l'agglomération permettant d’y accueillir 16 000 habitants, au service de la lutte contre l'etalement urbain et comme réponse au dynamisme démographique du territoire
  • le respect du vote des citoyens lors de la consultation du 26 juin 2016, au cours de laquelle plus de 51% des habitants de Loire-Atlantique se sont déplacés pour dire Oui au transfert à plus de 55%.

Johanna Rolland a fait part au ministre des points de faiblesse majeurs qu’elle a identifiés dans le
rapport : réponse aux besoins aériens après 2040, longueur et difficulté des procédures en cas de
réaménagement, silence assourdissant sur les populations riveraines en particulier de Saint-Aignan
de Grandlieu, lacunes dans les chiffrages financiers.

Elle a ensuite souligné les points d’appui en faveur du projet de transfert contenus dans le rapport qui reconnaît :
  • le niveau de croissance du trafic aérien qui doublera dans les 20 ans qui viennent,
  • les enjeux de sécurité que fait peser le survol de Nantes,
  • les nuisances sonores pour les habitants (avec 67 000 riverains impactes demain en cas de maintien à Nantes Atlantique contre 1500 à Notre Dame des Landes),
  • le caractere stratégique du Pole de manufacturing Airbus-IRT Jules Verne et de ses besoins de marges de manoeuvre foncieres pour son developpement.
  • et enfin des enjeux liés aux projets urbains et à la lutte contre l’étalement urbain.

mise à jour le 19 décembre 2017



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48