Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole


Nantes

32 000 m² de panneaux photovoltaïques sur les toits du MIN

C'est le groupement Armor Green, associé à l'entreprise herblinoise Systovi qui équipera en panneaux photovoltaïques dernière génération le toit du futur MIN à Rezé. Ce sera la plus grande installation solaire sur toiture de tout le Grand Ouest.

Image. © Armor – Green.
C'est signé. Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole et Jean-Michel Baylet ministre l’Aménagement du Territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales ont signé, ce 23 janvier sur le site du chantier du futur marché d'intérêt national sur le parc d'activités Océane de Rezé, le pacte d'innovation État-métropoles. Pacte qui prévoit une enveloppe de 9,5 millions d'euros pour le projet du futur MIN sur un investissement total de 148 millions. Les pactes État-métropoles, étape de la réforme territoriale, visent à mettre en place des outils et dispositifs pour inventer la ville de demain.

5GWH par an, l'équivalent de la consommation de 2000 foyers

A l'occasion de cette signature, la présidente de Nantes Métropole a annoncé quelle entreprise a été retenue pour équiper les quelques 30 000 m² de toiture des bâtiments .C'est le groupement Armor Green, filiale du groupe Legendre, spécialisé dans les énergies renouvelables et implanté à Saint-Herblain qui installera les panneaux photovoltaïques dernière génération sur les toits du MIN. Les panneaux photovoltaïques seront fabriqués par l'entreprise herblinoise Systovi. Ils produiront 5GWH par an, soit l'équivalent de la consommation de 2000 foyers. Avec l'aide d'associations comme Alisée et Alecs, les habitants de la métropole pourront choisir de s'engager financièrement dans l'exploitation de la centrale à travers des prises de participation dans le capital de la société qui en aura la responsabilité.

Performance et innovation environnementales

Le futur MIN fera la part belle à l'innovation environnementale. « Les eaux de pluies ne seront pas stockées dans des bassins d'orage à l'extérieur mais en souterrain, explique Laurent Jacquet de la direction du développement économique à Nantes Métropole, cela nous fera gagner de l'espace en surface ». Le stockage sous-terrain représentera 6000 m³ soit l'équivalent de deux piscines olympiques. Autre atout, le nouveau MIN aura son propre centre de tri des déchets. « Ces innovations environnementales et énergétiques illustrent la pertinence et l'efficacité de l'investissement public, mais aussi la manière dont la Métropole construit une nouvelle urbanité », a souligné Johanna Rolland. Le nouveau Marché d'intérêt national ouvrira en 2018.

A lire aussi :

mise à jour le 24 janvier 2017



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48