Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole


Carquefou

3 solutions vertes qui font de la Fleuriaye un quartier exemplaire

L’éco-quartier de Carquefou fait partie des 13 lauréats français des Green Solutions Awards 2018. Ce concours international de solutions durables récompense des bâtiments, quartiers et infrastructures exemplaires, dans le but d’accélérer la transition écologique.

Image. La Fleuriaye 2 concentre la plus importante opération de logements passifs en France, avec sur leurs toits 15 000 m² de panneaux solaires. © vjoncheray.
Lauréate de l’appel à projet ville durable lancé en 2015 dans le cadre de la COP21 à Paris, la Fleuriaye 2 fait de nouveau parler d’elle. Le 20 septembre à l’école des ingénieurs de la ville de Paris, cet éco-quartier en construction depuis 2013 à Carquefou a reçu un « Green Solutions Award », catégorie  prix « ville durable ».

Ce concours international, organisé depuis 2013 par le réseau Construction21 avec le soutien de l’Ademe et de la Global Alliance for Buildings & Construction, met en avant des projets exemplaires dans le but d’inspirer les professionnels du monde entier. « Pour réussir à maintenir le réchauffement climatique en dessous des 2°C, il est vital de modifier nos manières de construire nos bâtiments et nos villes. Plus sobres en ressources, plus résilientes ; celles-ci doivent être adaptées et adaptables. Des solutions existent déjà. Montrons-les ! », explique Christian Brodhag, président de Construction21. La compétition 2018 récompense également une autre opération de la métropole nantaise : Deltagreen. Cet immeuble de bureaux, autonome en énergie, sorti de terre en 2016 sur la zone Ar Mor à Saint-Herblain, décroche le « grand prix construction ».

Alternative aux lotissements classiques, la Fleuriaye a été choisie parmi 10 quartiers et bâtiments français (l’éco-quartier bords de Seine à Issy-les-Moulineaux, le Molière aux Mureaux, etc) pour son aspect innovant, mais aussi son caractère reproductible et son coût. Sur ce site de 37 hectares au nord de Nantes, Nantes Métropole et la Ville de Carquefou visent un objectif ambitieux : aménager « un quartier à impact neutre sur l’environnement ». Loire-Atlantique Développement, l’aménageur de la zone d’aménagement concerté (Zac), veut aller encore plus loin que la première partie du quartier, réalisée à la fin des années 90 et qui se voulait déjà exemplaire. Comment ? La réponse tient en 3 solutions.

1- Toutes les constructions sont à énergie positive
La Fleuriaye 2 concentre la plus importante opération de logements passifs en France. 320 logements collectifs certifiés Passivhaus (c’est-à-dire conçus et orientés de manière à capter le maximum de soleil en hiver tout en se protégeant des chaleurs estivales) ont déjà été construits au sud du quartier, ainsi qu’un centre équestre et un institut médico-éducatif. D’ici 2022, 270 logements supplémentaires - maisons individuelles et immeubles collectifs - vont sortir de terre. Les bâtiments de bureaux sont conçus sur le même modèle. Intérêts de ces constructions sobres ? Un confort thermique été comme hiver, une bonne qualité de l’air, mais aussi des charges de chauffage réduite pour les habitants. Dans les logements, la température atteint 20°C en hiver, sans chauffage. Dès leur arrivée, les premiers habitants ont été sensibilisés à l’objectif « énergie neutre » du quartier. Pour aller plus loin, une borne communicante affichera bientôt les consommations et productions du quartier en quasi temps réel.

2- 15 000 m² de panneaux solaires, 100 % d’énergie renouvelable
Autre originalité de l’opération : le quartier, reconnu comme « démonstrateur industriel pour la ville durable », produit autant d’énergie qu’il en consomme. Toutes les toitures des bâtiments orientées au sud sont équipées de panneaux solaires. Avec 15 000 m² de panneaux photovoltaïques, la Fleuriaye Ouest atteindra à terme un taux de couverture en énergie renouvelable supérieur à 100%. « Pour rendre ces logements passifs accessibles à toutes les classes sociales et toutes les tranches d'âge, l’ensemble des partenaires – aménageur, urbaniste, bureaux d’études, bailleurs et promoteurs immobiliers – ont cherché des solutions techniques et juridiques permettant de limiter les coûts de construction et de gestion des logements  », souligne Sandrine Eichenberger, au Département du développement urbain de Nantes Métropole.

3- Des aménagements respectant la biodiversité
Situé entre le site classé de l’Erdre et les marais de l’Étang-Hervé, la Fleuriaye Ouest offre un cadre de vie naturellement agréable. Pour s’intégrer dans le paysage, sans impacter cet espace naturel remarquable, les paysagistes de la Zac et le botaniste Claude Figureau se sont attachés à respecter la biodiversité locale, avec des aménagements paysagers qui valorisent ce patrimoine végétal : flore spontanée,  conservation des haies bocagères et des prairies pâturées, continuités écologiques pour favoriser les migrations de la faune et de la flore, etc.

Finale en Pologne lors de la COP24
Véritable « laboratoire d’idées », la Fleuriaye 2 pourrait faire école. « Le modèle de cet éco-quartier est transposable. L’expérience est conduite en limitant les financements publics », assure Sandrine Eichenberger.

En attendant, dans quelques semaines, l’éco-quartier de Carquefou ira affronter les lauréats étrangers des Green Solutions Awards 2018. La finale internationale du concours se déroulera en décembre pendant la Conférence mondiale sur le climat (COP24) qui se tient cette année à Katowice, en Pologne. Résultats attendus, le 6 décembre 2018.

mise à jour le 26 septembre 2018



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48