Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Un nouveau CHU sur l'île de Nantes

Le projet de nouvel hôpital de Nantes est lancé ! Un hôpital qui portera la médecine de demain au coeur de la Métropole.

Équipe du service de neuro-traumatologie du CHU de Nantes. © Christiane Blanchard Équipe du service de neuro-traumatologie du CHU de Nantes. © Christiane Blanchard
De gauche à droite : Isabelle Anglio, cadre de santé. Thomas Carbonnel, infirmier. Mallory Florès, infirmière. Eric Bord, neuro-chirurgien, chef de service. Perline Pasquier, aide soignante.
Au premier plan : Séverine Lasalle, agent de service.

Les grandes métropoles ont de grands équipements sportifs (stades, piscines, etc.), culturels (musées, salles de spectacle, etc.) ou de santé (CHU, etc.). Le vieillissement de ces équipements s’accompagne d’abord de rénovations et de mises aux normes, mais la marque du temps et la nécessité d’être à la hauteur de son époque finissent par conduire un jour à la naissance de nouveaux équipements flambant neufs. Ils les remplacent en apportant davantage de confort, de sécurité et d’innovation. Le CHU (centre hospitalier universitaire) de Nantes entre dans une phase importante de son histoire. Il comprend aujourd’hui sept établissements de santé, répartis sur six sites sur l’ensemble de la métropole nantaise. Ses deux principaux bâtiments, l’Hôtel-Dieu, à Nantes, et l’hôpital Nord Laennec, à Saint-Herblain, sont vieillissants. Ils datent des années 60 et 70 et les coûts de leur rénovation et de leur mise aux normes sont de l’ordre de plusieurs millions d’euros par an. Dans ce contexte, depuis une quinzaine d’années, la communauté médicale du CHU de Nantes a lancé le projet de construction d’un nouveau CHU, reposant principalement sur le regroupement sur l’Île de Nantes des activités de ces deux hôpitaux spécialisés dans le court séjour (médecine, chirurgie, obstétrique). Dans un second temps, l’hôpital femme-enfant-adolescent, plus récent, rejoindra ce futur CHU. Opérationnel à l’horizon 2023-2025, ce futur CHU sera un hôpital du XXIe siècle, moderne, innovant, conçu pour la médecine de demain, à la fois conforme aux besoins des patients et de leurs proches, mais aussi adapté aux attentes des professionnels de santé. Il sera doté de 1 384 lits et places de services (lits pour les patients restant moins de 24 heures). D’une surface de 225 000 m2, il sera ouvert sur la ville et la Loire, économe en énergie, et jouxtera un grand parc urbain. Il pourra accueillir un million de patients par an et sera évolutif, avec des bâtiments modulables, c’est-à-dire capables de s’adapter à de nouvelles fonctions conformes aux évolutions de la médecine. Mais avec ce projet de nouveau CHU, ce n’est pas seulement un hôpital qui va se construire, c’est un véritable quartier de la santé, un quartier qui accueillera un hôpital, un vrai campus universitaire avec des milliers d’étudiants, des laboratoires et des centaines de chercheurs, des instituts de formations, des entreprises. Ce projet de quartier hospitalo-universitaire marquera l’histoire de notre territoire. Aujourd’hui, ce projet entre dans une phase déterminante avec le choix du maître d’oeuvre, autrement dit du cabinet d’architectes et de paysagistes qui vont dessiner ce nouvel hôpital et du bureau d’études qui va plancher sur la conception des bâtiments. Les premières vues de ce futur CHU vous sont d’ailleurs présentées dans ce dossier.
Cette étape est bien entendu un événement pour la communauté médicale et pour les partenaires du CHU de Nantes, comme les collectivités locales. Philippe Sudreau, directeur général du CHU de Nantes, déclare ainsi que « la construction du nouvel hôpital sur l’Île de Nantes est une grande aventure humaine. Elle a été rendue possible par le travail exceptionnel réalisé par toute la communauté hospitalière depuis le début des années 2000. Nous cherchons à concevoir un hôpital au service des patients, agréable et fonctionnel pour les professionnels et articulant le plus étroitement possible le soin, l’enseignement et la recherche pour développer une médecine de pointe. Notre objectif est que le futur hôpital sur l’Île de Nantes soit moderne, évolutif, numérique mais également respectueux de l’environnement ». De son côté, le professeur Gilles Potel, président de la Commission médicale d’établissement, souligne que « notre objectif est que le futur hôpital mette la modernité au service de la qualité et la sécurité des soins. Il doit à la fois permettre de développer les nouvelles prises en charge médicales, comme l’ambulatoire ou le suivi des maladies chroniques, l’accompagnement des nouvelles techniques, mais également le confort du patient. C’est l’ambition avec laquelle la communauté hospitalo-universitaire a construit ce projet ». Pour la présidente de Nantes Métropole, Johanna Rolland, par ailleurs présidente du conseil de surveillance du CHU de Nantes, ce projet offre « une opportunité unique s’offre à la Métropole nantaise avec l’implantation de ce nouveau site hospitalier au coeur de l’Île de Nantes. C’est avant tout la garantie d’une meilleure qualité des soins et de la prise en charge pour les patients nantais, de la métropole et du Grand Ouest, dans un cadre plus adapté aux malades et aux personnels travaillant à l’hôpital. Situé au coeur d’agglomération, il sera accessible, ouvert sur la ville et sur la Loire. Ce futur hôpital sera le moteur d’un futur quartier de la santé réunissant des activités d’enseignement, de recherche, d’instituts thérapeutiques et de laboratoires. »


Texte : David Pouilloux

Photo : Christiane Blanchard


Les éléments du dossier :



mise à jour le 1 juillet 2015



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48