Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Demain, la ville intelligente

Le numérique est partout dans nos vies. Demain, il changera notre ville et la rendra plus intelligente. La ville intelligente sera plus économe en énergie, plus facile à vivre au quotidien, plus partagée, plus citoyenne, plus solidaire, plus vivante, plus créative, et plus astucieuse !

Carlos Moreno, professeur des Universités, spécialiste de la ville intelligente et invité à la Nantes Digital Week, aux côtés de Franckie Trichet, adjoint au maire de Nantes et conseiller métropolitain à Nantes Métropole, en charge du numérique et de l’innovation.

Avez-vous déjà entendu parler de la ville intelligente ? Peut-être pas. Cela fait dix ans, en fait, que les spécialistes de la ville intelligente (smart city en anglais) parlent de cette nouvelle façon de voir la ville de demain. Alors, qu’est-ce que cette ville intelligente promise en particulier par les urbanistes et les architectes et dont s’emparent désormais, et à raison, nos élus ? « Les nouvelles technologies de l’information et de la communication font partie intégrante de notre quotidien, explique Franckie Trichet, adjoint au maire de Nantes et conseiller métropolitain en charge du numérique et de l’innovation à Nantes Métropole. Elles ont bouleversé nos habitudes, nos comportements et nos usages : notre façon de consommer, de nous déplacer, de nous former et informer, de nous divertir, de nous mettre en relation avec les autres, via les réseaux sociaux par exemple. Les ordinateurs, les tablettes, les smartphones sont des outils numériques que chacun utilise désormais chez lui, au travail, à l’école ou en vacances. » Quelques chiffres en disent long de ce point de vue : au moment où l’on fête les 20 ans d’Internet, il s’est vendu 1,4 milliard de smartphones et 230 millions de tablettes numériques dans le monde, rien qu’en 2014 ! C’est dire si le numérique, avec son cortège grandissant d’objets connectés, est entré dans nos vies.

« La ville intelligente, c’est une conséquence de cette accélération, explique Franckie Trichet. C’est une ville, ou une métropole, qui va utiliser les technologies numériques pour améliorer la vie quotidienne et le cadre de vie des habitants. » Et ce, dans de très nombreux domaines. Grâce au numérique, on parle aujourd’hui de mobilité intelligente (on vous facilite les déplacements en temps réel), d’environnement intelligent (on réduit notre impact sur le climat, on préserve les ressources naturelles), d’administration intelligente (on vous propose davantage de services en ligne pour gagner du temps, économiser des déplacements, on vous donne accès aux données pour que vous inventiez de nouveaux services, etc.) ou d’habitat intelligent (plus économe en énergie, en eau, en espace, etc.).

« Une ville intelligente, c’est également une ville qui est plus efficace et plus agile, poursuit Franckie Trichet. Grâce à un réseau de capteurs disséminés dans la ville, on surveillera mieux la pollution, le trafic routier, les fuites d’eau, l’éclairage public, les places de parking disponibles, et on pourra informer plus rapidement les habitants et apporter les réponses nécessaires plus vite. » « La ville intelligente, c’est aussi une ville qui ne laisse personne de côté, déclare Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole. La transition numérique en cours doit encourager la naissance d’un nouveau modèle de société qui ne met pas à l’écart les plus fragiles. Les nouvelles technologies doivent permettre d’améliorer l’accès à l’emploi, aux soins, à la culture, au logement, à l’éducation et réduire justement les écarts qui peuvent se creuser dans un monde qui va très vite. Derrière notre soutien au numérique, il y a notamment des valeurs de solidarité et d’égalité. La culture numérique doit être une culture partagée. Un événement aussi important que la Nantes Digital Week est l’occasion de mettre en lumière celles et ceux qui nous aident à comprendre le changement en cours et qui nous donnent à tous les moyens de prendre le train en marche, poursuit Johanna Rolland. Une ville intelligente, c’est avant tout une ville que l’on peut comprendre, dont on peut profiter et à laquelle chacune et chacun peut participer. Une ville collaborative fabriquée par et pour ses habitants ! »

Ce mouvement vers la ville intelligente est un mouvement mondial. En Europe, de Copenhague à Barcelone, en Amérique, de Medellin à Québec en passant par San Francisco, en Asie, de Séoul à Tokyo, en Afrique, de Dakar à Cape Town, toutes les villes s’y mettent. « L’intelligence du citoyen, de tous les citoyens, est au coeur du projet de smart city, souligne Carlos Moreno, professeur des Universités et spécialiste de la smart city. Une ville intelligente permet à ses citoyens de davantage participer à la vie démocratique, de mieux collaborer avec d’autres habitants, de mieux diffuser les bonnes pratiques et de mieux partager l’expertise de chacun sur certains sujets. » « La smart city à la nantaise, c’est une ville des intelligences mises en réseaux et mises à contribution pour innover, pour créer, pour imaginer ensemble la ville de demain et nos vies futures », conclut Franckie Trichet. Dans une étude récente, « Ville de demain 2014 », qui portait sur les villes intelligentes en France, Nantes a été classée 3e de ce palmarès parmi 50 villes.


Texte : David Pouilloux

Photo : Franck Tomps


Les éléments du dossier :



mise à jour le 16 septembre 2015



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48