Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Nantes, la Loire et nous : 3 questions à Johanna Rolland

Comment imaginer l’avenir de la Loire ? Des grands projets aux projets du quotidien, Nantes Métropole organise pendant plus de huit mois, d’octobre 2014 à juin 2015, un grand débat avec les habitants de la métropole.

© Patrick Garçon - Nantes Métropole © Patrick Garçon - Nantes Métropole
Pourquoi un grand débat sur la Loire ?

L’histoire de Nantes et son agglomération est intimement liée à celle de la Loire et de l’estuaire. La Loire porte, j’en suis convaincue, une part de notre avenir. Sur 47 km et 110 km de rives, le fleuve traverse 14 des 24 communes de l’agglomération nantaise. Et toutes les communes d’une façon ou d’une autre avec ses affluents vivent avec la Loire.

Elle est dans le coeur des habitants. Durant la démarche “Nantes 2030” les habitants nous ont dit que la Loire était un symbole fort de notre métropole. Pour autant l’histoire a éloigné la Loire de notre quotidien et du centre ville de Nantes en particulier.

Dans le coeur d’agglomération, les grands projets en cours ou à venir se pensent avec la Loire : CHU, Rezé Les Isles, Île de Nantes, Bas-Chantenay, Petite-Hollande… Sur ces rives, 200 hectares sont à reconquérir. C’est à la fois une chance pour le développement de la métropole ; c’est aussi une responsabilité pour l’avenir.

C’est pour redonner toute sa place au fleuve, que j’ai proposé avec les 23 autres maires de l’agglomération d’organiser un grand débat autour de la Loire et de ses usages. J’ai souhaité que ce débat prenne une forme nouvelle et inédite : qu’il soit ouvert à toutes et tous. Parce que, par conviction et engagement, je crois nécessaire de construire la métropole et ses projets avec les habitants et les forces vives des 24 communes.


Comment est organisé ce grand débat ?

La volonté, avec ce grand débat, est de permettre à tous de s’exprimer et de recueillir la diversité des points de vue. Nous devons nous appuyer sur le regard des habitants, leur usage et leur ressenti. Les échanges sont ouverts à tous : habitants, associations, scientifiques, acteurs économiques, culturels, sociaux ou de l’environnement…

Il s’appuie sur quelques principes : clarté, transparence, innovation…

La clarté c’est de donner, dès le départ, toutes les informations sur les projets décidés ou en cours d’étude. La transparence c’est permettre à tous à tout moment de savoir où en est le débat. L’intégralité des expressions et des contributions sera consultable via le site internet du débat en temps réel. L’innovation c’est notamment de confier la conduite du débat à une commission indépendante. Elle est garante des principes souhaités pour ce grand débat : respect des règles du débat, impartialité, transparence des informations, pluralisme des expressions et des expertises et accessibilité de tous au débat.

Les différentes modalités de participation favoriseront la diversité des expressions et des visions pluralistes par la production d’avis citoyens et experts.


Qu’attendez-vous de ce grand débat ?

Nous avons besoin d’entendre le maximum de points de vue et d’expériences de vie des citoyens. Nous avons besoin de leur créativité et de leurs idées. Je souhaite aussi que les citoyens puissent débattre entre eux pour que nous construisions collectivement.

À l’issue, en juin 2015, la commission du débat remettra un rapport aux élus de l’agglomération. Sur ces bases, nous pourrons alors tout à la fois prendre des décisions stratégiques pour de grands projets d’avenir et mettre en oeuvre de nouvelles actions concrètes pour la qualité de vie au quotidien.


Johanna ROLLAND

Maire de Nantes,
Présidente de Nantes Métropole.

mise à jour le 20 octobre 2014



Conseil Communautaire


Les 24 maires et les élus de la métropole ont décidé à l’unanimité au Conseil Communautaire du 27 juin 2014 de lancer un grand débat sur la Loire.

Le grand débat en images

Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48 | Fax 02 40 99 52 99