Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Naissance du « Stadium métropolitain Pierre Quinon »

Le stade couvert d’athlétisme de Nantes Métropole est le premier équipement de ce type dans le Grand-Ouest, reconnu d’intérêt communautaire dès mars 2002. Son objet est de soutenir la pratique de l’athlétisme tout en répondant aux besoins universitaires et scolaires.

Stade athlétisme © Julien Gazeau - Vjoncheray
Situé Boulevard Guy Mollet à Nantes, le stade couvert est un bâtiment de 10 208 m² comprenant deux volumes :

  • une grande halle de 4.500 m², avec une piste de 200m, 6 couloirs et un plateau central permettant la pratique des disciplines « indoor » – saut en longueur, hauteur, triple saut, perche, lancer de poids, haies…
  • une salle complémentaire de 2.175 m² pour une pratique polyvalente (badminton, sports collectifs).

Le stade comporte des bureaux, vestiaires, des gradins d’une capacité de 532 places assises.

 L’autre grande particularité et innovation de cet équipement est d’être à Energie positive et qu’il va bien au-delà des normes BBC. Il présente une grande qualité environnementale en termes d’économie énergétique, de consommation d’eau, de pérennité de l’ouvrage et de facilité de maintenance.

Les utilisateurs principaux seront les clubs sportifs d’athlétisme de l’agglomération et la fédération d’athlétisme à travers le « Pôle espoirs », la « ligue régionale » et le « comité départemental » d’athlétisme. Les clubs ayant vocation à venir s’entraîner en période automnale et hivernale et à organiser des compétitions.

L’Université, mais aussi les utilisateurs scolaires de l’agglomération, auront accès à l’équipement pour le développement de leur pratique sportive. Enfin, à des dates prédéfinies – périodes de janvier et de mai-, l’Université utilisera la salle complémentaire du stade couvert pour l’organisation de ses examens.

La fin des travaux du stade couvert d’athlétisme est fixée à juillet 2013, pour une mise en service du stade à la rentrée de la saison sportive en septembre 2013.


Choix du nom pour le stade couvert d’athlétisme

Suite à une consultation publique lancée sur le site internet de Nantes Métropole, 3 noms se sont principalement distingués : Fernand Lancereau, Alice Milliat, Pierre Quinon.
  • Fernand Lancereau est un homme qui s’est impliqué toute sa vie pour le sport local (foulées du tram, Stade d’athlétisme couvert,…) a les faveur d’athlètes locaux


  • Alice Milliat, nantaise par ailleurs, est une nageuse, hockeyeuse et rameuse, connue en particulier comme une des plus grandes militantes pour la reconnaissance du sport féminin au niveau international.

  • Pierre Quinon, décédé il y a deux ans, était un perchiste qui a été détenteur, pendant quelques jours en 1983, du record du monde de la discipline avec 5.82 m et qui remporta l’année suivante le titre olympique au JO de Los Angeles 1984. Il était et reste très apprécié des sportifs pour son engagement, son humanité et sa persévérance.

Le nom de Pierre Quinon a été retenu pour le stade couvert d’athlétisme qui devient « Stadium Métropolitain Pierre Quignon ».
Le choix de ce nom donne non seulement une véritable visibilité au stade couvert d’athlétisme métropolitain du Grand-Ouest mais lui rend aussi hommage suite à sa disparition en 2011.

La famille de Pierre Quinon a donné son accord à Nantes Métropole pour cette appellation.


 Eu égard à la qualité des deux autres sportifs proposés lors de la consultation, le nom de Fernand Lancereau sera donné à la salle principale et celui de Alice Milliat pour la salle annexe.


Gestion de l’équipement

Compte tenu de l’expertise de la Ville de Nantes en matière de gestion d’équipements sportifs, Nantes Métropole a souhaité lui confier la gestion de cet équipement, au moyen d’une convention de gestion d’une durée de 5 ans qui prévoit la possibilité pour une communauté urbaine de confier à l’une des communes membres la gestion d’un équipement qui relève de sa compétence.


Concernant les conditions d’exploitation

  • La Ville de Nantes assurera la gestion courante de l’équipement (ouverture et fermeture, entretien, accueil des utilisateurs,..) et l’attribution des créneaux horaires aux usagers sur la base d’un planning validé par Nantes Métropole ;

  • La Ville reste l’interlocuteur direct des usagers pour toute question relative à la gestion ponctuelle des créneaux et elle est mandatée par Nantes Métropole pour conclure les éventuelles conventions d'usage avec un tiers.

  • Nantes Métropole a en charge la gestion patrimoniale du bâtiment qui sera assurée par le service mutualisé du Bâti.

  • Les tarifs seront définis et votés annuellement par Nantes Métropole qui percevra les recettes.

Un règlement intérieur de l’équipement est associé à cette convention.



Concernant les moyens alloués par l’exploitant

Le stade couvert d’athlétisme a un fonctionnement saisonnier, étant complémentaire des stades de plein air afin de limiter l’impact des intempéries sur la régularité des entraînements.

La Direction des sports de la ville de Nantes affectera une équipe mobile de 5 agents à la gestion de l’équipement, en alternance avec le gymnase du Baut proche (placé sous contrôle d’accès), avec une priorisation sur le stade couvert d’athlétisme. Des moyens matériels mécanisés seront acquis pour faciliter la maintenance. Cette organisation, ainsi que les plannings liés des agents, a été présentée aux Comités Techniques paritaires de la Ville de Nantes puis de Nantes Métropole.

Concernant le financement

Nantes Métropole prend en charge le financement intégral des dépenses nécessaires à la mise en service et à l'exploitation du stade couvert. Les dépenses de gestion courante sont engagées par la Ville de Nantes et entièrement refacturées à Nantes Métropole.

Les dépenses de gros entretien et les travaux relevant habituellement du propriétaire seront directement engagées sur le budget de Nantes Métropole et la Ville de Nantes ne sera pas rémunérée pour les prestations qu’elle réalise.

La Ville de Nantes présentera chaque année à Nantes Métropole un état des modalités (notamment techniques) de gestion du stade ; un bilan financier du coût d’exploitation du stade distinguant la gestion courante des autres dépenses réalisées pour remboursement ; un bilan de la fréquentation ; les difficultés rencontrées et les améliorations à envisager.

Les crédits correspondants sont inscrits au budget 2013.


Pour mémoire : la plus grande centrale photovoltaïque urbaine de France


Nantes Métropole, Capitale verte de l’Europe 2013, développe depuis plusieurs années une politique publique de l’énergie volontariste permettant de s’inscrire dans la transition énergétique.

Nantes Métropole a pour ambition de rendre son territoire économe en énergie et producteur d’énergies renouvelables. C’est pourquoi, malgré les incertitudes du marché du photovoltaïque, la Communauté urbaine a maintenu son choix de production d'électricité sur cet équipement afin de soutenir une filière en cours de structuration.

De fabrication française, la toiture sera inaugurée à l’automne 2013. Les 4.000m² de cellules sont fabriquées en Mayenne et assemblés à Saint-Herblain en Loire Atlantique.

mise à jour le 13 avril 2015



Chiffres

  • Panneaux intégrés à la toiture du stade

  • Le stade couvert d’athlétisme est un bâtiment de carré de 95 mètres de côté et de 15 mètres de haut

  • 4 000 m² « tout compris » soit la plus grande centrale urbaine de France intégrée à un bâtiment

  • 2.300 panneaux et 140.000 cellules orientées plein sud,

  • 556kWc de puissance installée

  • 600.000kWh produit annuellement sur 20 ans et vendus à EDF soit en moyenne la consommation électrique annuelle (hors chauffage) d’environ 240 foyers.

  • 317 kWh/m²/an de production, une consommation de l’équipement de 113 kWh = un bâtiment à énergie positive selon des usages maitrisés.

  • 3.710 tonnes d'équivalent CO2 évitées in fine

  • 1,7M€ d’investissement

Focus sur...

Le conseil communautaire

Nantes Métropole de A à Z

Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48 | Fax 02 40 99 52 99