Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole


Les collectivités locales dans la lutte contre le changement climatique

Soleil couchant sur le pont de Cheviré

La question du climat et des conséquences des activités humaines se pose en termes politiques. Les négociations en cour au niveau mondial visent à aboutir à un accord international pour réduire les émissions de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale.

Afin de limiter les effets négatifs du changement climatique, la communauté scientifique recommande de limiter la hausse moyenne des températures sur la planète à 2°C d’ici 2100. Pour la France, cela implique de diviser par quatre (facteur 4) les émissions de gaz à effet de serre di'ic 2050.

Aujourd’hui, on estime que les grandes agglomérations représentent 70 % des émissions de gaz à effet de serre planétaires. Grâce à leurs compétences (énergie, transport et déplacement, déchets, habitat et logement, urbanisme, etc.), elles peuvent apporter des solutions pour limiter la hausse des concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Nantes Métropole engagée à l'échelle européenne et mondiale

En 2014, indépendamment de tout nouvel accord international, le Conseil européen a fixé un objectif de réduction de 40% de ses émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2030.

Dès 2008, Nantes Métropole dans le cadre de son action dans les réseaux internationaux de villes (Eurocities, CGLU...) a affirmé la pertinence du niveau local pour agir, tant pour engager des actions dans leurs domaines de compétences que pour sensibiliser et permettre les changements de comportements des citoyens.

Nantes Métropole porte la voix des collectivités locales lors des négociations internationales et est présente lors des grandes étapes de négociation sur le climat (depuis 2009 lors de la COP 15 de Copenhague en passant par la COP 21 de Paris).

Cet engagement à l’international s’est également traduit par la signature en 2008 de la Convention des Maires (2008), une initiative portée par la Commission européenne qui engage les collectivités européennes signataires à réduire leurs émissions de CO2 sur leurs territoires, par une meilleure efficacité énergétique et l'utilisation et la production d'une énergie moins polluante, mais aussi par la signature du Pacte de Mexico en 2010.

De même en 2013, Nantes Métropole a été lauréate du titre de Capitale verte de l'Europe soulignant notamment les efforts engagés sur le territoire pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le Plan Climat : l'animation du territoire

Premier chantier de l’Agenda 21, le Plan Climat de Nantes Métropole, adopté en 2007, a fait de la Métropole une des collectivités pionnières françaises et européennes à s’engager dans la lutte contre le changement climatique.

Nantes Métropole s'est engagée à réduire les émissions annuelles d'un habitant de l'agglomération nantaise de 30% en 2020 puis de 50% en 2030 par rapport à l'année 2003. Cet objectif est ambitieux, il implique la recherche de synergies fortes sur le territoire entre les institutions, les entreprises, les associations mais aussi les habitants. Nantes Métropole doit au-delà de la mobilisation des politiques publiques en lien avec les communes ainsi jouer un rôle d’animatrice du changement.

Depuis 2010, Nantes Métropole s'est engagée dans des démarches spécifiques d'accompagnement d'habitants de la métropole de Nantes avec notamment l’Atelier climat (2010 et 2011) ou bien encore le Défi Familles à Énergie Positive pour limiter à l'échelle individuelle les émissions de gaz à effet de serre.

Des outils d’animation pratiques sont accessibles pour l’ensemble des habitants de l’agglomération pour bénéficier d’informations et de conseils sur les questions autour de l’habitat, des déplacements, des déchets ou de la vie quotidienne.


À consulter :
Le rapport du Développement Durable 2015 [PDF - 2 Mo]



La convention des maires de l’Union européenne

La convention des maires est le principal mouvement européen associant les autorités locales et régionales dans un engagement volontaire pour notamment améliorer l’efficacité énergétique et l’augmentation de l’usage des sources d’énergie renouvelable sur leurs territoires. Par leur engagement en 2010, les signataires visent à respecter et à dépasser l’objectif de réduire les émissions de CO2 de 20% d’ici à 2020.
 


Nantes : Capitale Verte

Le titre de Capitale verte de l'Europe a été décerné à Nantes en 2013. Cette distinction a permis de reconnaître l'engagement de Nantes Métropole en faveur du développement durable et du climat. Parmi les points soulignant la dynamique du territoire : la mobilité, le Plan climat, la politique de l'eau et des espaces naturels.`

COP : Conferences of the Parties

La Conférence des parties (COP ou Conferences of the Parties) constitue l'organe suprême de la convention. Elle se réunit chaque année lors de conférences mondiales où sont prises des décisions pour respecter les objectifs de lutte contre les changements climatiques. Les décisions ne peuvent être prises qu'à l'unanimité des parties ou par consensus. Les parties prenantes à la Convention sont : 195 États plus l'Union européenne en tant qu'institution.

mise à jour le 27 mai 2016


À consulter

Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48 | Fax 02 40 99 52 99