Accès direct au contenu

se connecter

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de la Communauté Urbaine de Nantes


Les collectivités locales dans la lutte contre le changement climatique

La question du climat et des conséquences des activités humaines se pose en termes politiques. Les négociations en cour au niveau mondial conduiront à un accord international qui prendra le relais du Protocole de Kyoto, fin 2012.

Pour mémoire, les scientifiques recommandent de limiter la hausse moyenne des températures sur la planète à 2°C d’ici 2100. Pour les pays développés, principaux émetteurs de gaz à effet de serre, cet objectif implique de réduire de 80 à 90% leurs émissions d’ici 2050.

Aujourd’hui, on estime que les grandes agglomérations représentent 70 % des émissions de gaz à effet de serre planétaires. Grâce à leurs compétences (énergie, transport et déplacement, déchets, habitat et logement, urbanisme, etc.), elles peuvent apporter des solutions pour limiter la hausse des concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Soleil couchant sur le pont de Cheviré

Nantes Métropole engagée à l'échelle européenne et mondiale

En 2007, indépendamment de tout nouvel accord international, le Conseil européen a fixé un objectif de réduction de 20% de ses émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2020 avec la possibilité de porter cette ambition à 30% en fonction des négociations menées à l’échelle mondiale.

En 2008, Nantes Métropole, chef de fil du réseau Eurocités (grandes villes européennes engagées dans un dialogue avec les Institutions européennes) a travaillé à la rédaction de la Déclaration EUROCITIES sur le changement climatique dans laquelle les maires européens affirment « la pertinence du niveau local pour agir, tant pour engager des actions dans leur domaines de compétences que pour sensibiliser et permettre les changements de comportements des citoyens ».

Fin 2008, Nantes Métropole a signé la Convention des Maires, une initiative portée par la Commission européenne qui engage les collectivités européennes signataires à réduire de 20% les émissions de CO2 sur leurs territoires, par une meilleure efficacité énergétique et l'utilisation et la production d'une énergie moins polluante.

Depuis 2009, Nantes Métropole porte la voix des collectivités locales lors des négociations internationales et est présente lors des grandes étapes de négociation sur le climat (2009 Sommet de Copenhague, 2010 sommet de Cancun, 2011 Sommet de Durban). Elle est en effet porte parole Changement climatique de CGLU (Cités et gouvernement locaux unis) - réseau mondial dont les membres sont aussi bien des villes que des associations de gouvernements locaux. Cet engagement à l’international s’est également traduit par la signature du Pacte de Mexico en 2010.


Le Plan Climat : l'animation du territoire


Premier chantier de l’Agenda 21, le Plan Climat de Nantes Métropole, adopté en 2007, a fait de la communauté urbaine une des collectivités pionnières françaises et européennes à s’engager dans la lutte contre le changement climatique.

En signant la Convention des Maires en 2008, Nantes Métropole s’est engagée à réduire les émissions annuelles d’un habitant de l’agglomération nantaise de 30 % en 2020 par rapport à l’année 2003. Cet objectif est ambitieux, il implique la recherche de synergies fortes sur le territoire entre les institutions, les entreprises, les associations mais aussi les habitants. Nantes Métropole doit au-delà de la mobilisation des politiques publiques en lien avec les communes ainsi jouer un rôle d’animatrice du changement.

Les démarches pilotes conduites notamment auprès des habitants avec l’Atelier climat entre 2010 et 2011 et qui a rassemblé 150 ménages de l’agglomération nantaise permettent de mieux comprendre les comportements des habitants du territoire au regard des émissions de CO2.

Des outils d’animation pratiques sont accessibles pour l’ensemble des habitants de l’agglomération pour bénéficier d’informations et de conseils sur les questions autour de l’habitat, des déplacements ou de la vie quotidienne.



La convention des maires de l’Union européenne

La convention des maires est le principal mouvement européen associant les autorités locales et régionales dans un engagement volontaire pour l’amélioration de l’efficacité énergétique et l’augmentation de l’usage des sources d’énergie renouvelable sur leurs territoires. Par leur engagement en 2010, les signataires visent à respecter et à dépasser l’objectif de réduire les émissions de CO2 de 20% d’ici à 2020.
 


mise à jour le 18 octobre 2011


Téléchargez

  • Cahier de connaissances sur l'Atelier Climat Nantes MétropoleAgir pour le climat avec les citoyens

    Nantes métropole s’est fixé pour objectif à l’horizon 2020 une diminution de 30% des émissions de gaz à effet de serre par habitant par rapport à 2003. Comment inciter chacun d’entre nous à changer de comportement et de pratiques, sans commencer par demander à des citoyens usagers d’explorer ce qui pourrait les y aider ou au contraire ce qui les empêcherait ? C’est ce que Nantes Métropole a décidé de faire en associant les citoyens avec un panel de 150 familles volontaires impliquées pendant un an.
    Cette 2ème édition du cahier « Connaissances sur » retrace la méthodologie, les résultats de l’analyse, des regards d'experts, d'autres initiatives de collectivités engagées dans ces démarches citoyennes ainsi que la mise en pratique au sein de la collectivité.

    Etude / rapport / programmeTélécharger le fichier
  • Plan climat énergie territorial de Nantes Métropole

    Présentation synthétique du Plan climat énergie territorial de Nantes Métropole (12 pages).

    Plaquette / brochureTélécharger le fichier
  • Plan climat 2025 : un enjeu mondial, une action locale

    Qu'est-ce que le climat ? Les effets du changement climatique. Le Plan climat territorial et les actions de Nantes Métropole.

    Plaquettes THEMAtiquesTélécharger le fichier
Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48 | Fax 02 40 99 52 99