Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



De nouveaux tramways et des transports jusqu’à 2h30 le vendredi soir

Nantes Métropole a voté plusieurs décisions importantes pour le développement du réseau de transports, ce vendredi 24 mars lors du conseil métropolitain. Revue de détail de ce qui va changer.

Image.
61 nouvelles rames de tram, plus grandes

Les 46 rames de tramway Alstom, datant de la mise en service de la ligne 1 en 1985 et arrivées en fin de vie, vont disparaître. La  Métropole investira 234 millions d’euros pour les remplacer d’ici 2021,  « cela représente l’équivalent d’une année entière d’investissements », souligne Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole. « Pour faire face à la saturation du réseau, nous avons fait le choix de rames de grande capacité  », précise Bertrand Affilé, vice-président chargé des transports. Longues de 48 m, elles pourront transporter 20 % de voyageurs en plus et seront 100 % accessibles.

La Métropole prévoit aussi l’achat de 15 tramways supplémentaires pour accompagner l’extension annoncée du réseau. Dans le cadre de sa nouvelle ambition pour les transports publics, la collectivité projette la création de nouvelles lignes de tramway à l’ouest de l’île de Nantes afin de desservir le nouveau coeur d’agglo (CHU, Halles, etc.) et la Zac des îles à Rezé. Les études sont lancées, une décision sera prise en 2019.

Un nouveau dépôt à Babinière

Un nouveau centre technique va être créé en 2021 à Babinière, sur la commune de La Chapelle-sur-Erdre, pour entretenir et stocker ces nouvelles rames de tramway. La ligne 1, qui s’arrête aujourd’hui de l’autre côté de l’Erdre au Ranzay, y sera prolongée avec la création d’un pôle d’échanges, connecté au tram-train Nantes-Châteaubriant, aux bus de rocade et aux lignes vers l’Université.

Service de nuit jusqu’à 2h30 le vendredi soir


Autre mesure adoptée pour répondre à la demande des noctambules exprimée dans le cadre du Conseil de la nuit : l’extension du service de nuit. A partir de septembre, tramway, busway, chronobus et les 7 lignes de bus de nuit circuleront jusqu’à 2h30 (au lieu de 0h30) le vendredi soir, comme le samedi.  Des tramways « joker » seront également lancés sur les lignes 2 et 3. Ces rames, qui rentrent aujourd’hui à vide au dépôt, seront ouvertes aux voyageurs tous les jours de la semaine. A la clé, « trois retours supplémentaires sur chacune des lignes », précise Bertrand Affilé.

D’importants travaux de rénovation

La sécurisation du réseau de tramway se poursuit. Les élus ont adopté vendredi un nouveau plan d’actions 2017-2020  (de 1,3 M€) pour réaménager les carrefours accidentogènes, améliorer la signalisation lumineuse, sécuriser les cheminements piétons ou encore déplacer les poteaux de la ligne aérienne qui alimente le tramway en électricité. Autre gros projet : la rénovation de la ligne 1 entre Duchesse-Anne et la gare dans le cadre du projet de nouveau parvis de la gare SNCF. Les travaux (11,1 M€) débuteront en janvier 2018 et nécessiteront la coupure de la ligne 1 pendant l’été.

Des nouveautés sur le réseau en septembre


Comme chaque année, plusieurs nouveautés et adaptations du réseau TAN interviendront à la rentrée 2017. Les principales : la ligne C2 de Chronobus est prolongée entre Commerce et Gare Sud, « ce qui offrira aux habitants une liaison directe, sans correspondance, du Cardo au Nord de l’agglo jusqu’à la gare », précise Bertrand Affilé. Pour faire face à la forte fréquentation, les lignes 3, 4, 10, 20, 26, 30, 36, 86 et les Chronobus C1, C7 et C4 sont renforcés avec des bus supplémentaires. Sur la ligne 2, tous les tramways iront également désormais jusqu’à Orvault Grand Val, alors qu’aujourd’hui certains s’arrêtent à Ecole Centrale Audencia.

Hausse modérée des tarifs

Bus, chronobus et tramway parcourront au total 302 000 km supplémentaires en 2017, +1,08 % par rapport à 2016. Pour accompagner cette amélioration de l’offre, les tarifs augmenteront de 1,01 % en moyenne au 1er juillet. Le ticket à l’unité, les formules illimitées, le ticket samedi et la tarification solidaire ne bougent pas. La hausse porte principalement sur les billets mensuels (+0,50 à 2 €), le carnet de 10 tickets (+0,50 €) et la navette aéroport (+0,50€).

Le saviez vous ?

Plus de 51 000 personnes bénéficient de la nouvelle tarification solidaire lancée en janvier 2016. 55 % de ces usagers modestes bénéficient de la gratuité totale. « Cette réforme profite d’abord aux familles », se félicite Johanna Rolland. 17 000 enfants et jeunes de moins de 26 ans, qui n’avaient pas droit à l’ancienne tarification sociale des transports, accèdent ainsi au réseau TAN à tarif très réduit.

A lire aussi :

mise à jour le 24 mars 2017



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48 | Fax 02 40 99 52 99