Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Budget, Arbre aux hérons, périphérique : l’essentiel du conseil métropolitain

Le Conseil Métropolitain se réunit ce vendredi 10 février. Principaux temps forts, le vote du budget 2017, le projet d’Arbre aux hérons, une convention intercommunale pour faciliter l’accès au logement et le lancements de travaux sur le périphérique.

Image.
La Métropole nantaise, malgré un contexte difficile, reste dynamique, notamment grâce à une forte attractivité. Attractivité qui va être encore renforcée par des investissements et des grands projets. « C’est l’année de l’accélération et de la concrétisation, notamment avec nos projets d’ampleur, comme le transfert du MIN, le palais des sports de Beaulieu ou le parvis de la gare », souligne Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole, qui rappelle que « cette action est au service d’une ambition unique, l’attractivité de la métropole au service de l’économie locale et donc de l’emploi ».

Parmi les décisions soumises au vote des élus, certaines soulignent cette volonté de renforcer l’attractivité de la Métropole. Le budget 2017 d’abord, avec 375 millions d’euros consacrés aux investissements. La volonté de la Métropole ensuite, d’inscrire dans le Schéma régional de développement économique d’innovation et d’internationalisation  le leadership métropolitain sur différents domaines, notamment la santé, les industries culturelles et créatives ou encore le tertiaire supérieur. Le rayonnement de la Métropole enfin, avec l’ouverture du Musée d’arts le 23 juin prochain, le lancement des études pour l’implantation de l’Arbre aux hérons à Chantenay ou encore la signature avec la ville d’ Hambourg d’un partenariat économique durable.

Budget : 2017, l’année des investissements



Le budget global de Nantes Métropole pour 2017 s’élève à 1,2 milliards d’euros, dont 856 millions d’euros en faveur des politiques publiques métropolitaines. Un maître mot cette année : investissement. D’un montant de 375 millions d’euros, les dépenses d’investissement sont sans précédent. Une ambition rendue possible grâce à une situation financière saine et à un territoire particulièrement attractif. Le budget 2017 de Nantes Métropole porte sur trois axes majeurs : le renforcement de la dynamique économique, la confirmation de l’équilibre et de la cohésion territoriale et l’inscription dans une démarche de transition énergétique.

Malgré un contexte économique difficile et une baisse des aides de l’Etat (-7,3 millions d’euros), Nantes Métropole bénéficie d’une attractivité forte. « Il y a un vrai dynamisme économique à l’échelle de la Métropole, nous touchons les fruits de notre politique de développement, y compris sur le plan budgétaire », explique Pascal Bolo, vice-président en charge des finances. Un dynamisme que la Métropole souhaite renforcer, notamment en investissant pour doper l’attractivité du territoire. 59 millions sont par exemple alloués aux aménagements d’espaces publics et d’entretien de voirie dans les communes. 60 millions d’euros sont mobilisés pour le lancement du nouveau MIN à Rezé, 16,3 millions d’euros pour l’extension du palais des sports de Beaulieu, 7 millions d’euros pour la construction de l’école des beaux-arts, 7 millions d’euros également pour achever la rénovation du Musée d’arts ou encore, 1 million d’euros pour lancer les études d’implantations de l’Arbre au hérons à Chantenay.
Le budget 2017 en détail

Arbre aux hérons : 1 millions d’euros pour lancer les études



Le Conseil métropolitain a voté un crédit d’1 million d’euros pour le lancement des études pour le projet d’Arbre aux hérons sur le site de la carrière Misery dans le Bas-Chantenay et approuvé la création d’un fonds de dotation qui regroupe différents acteurs économiques. 20 entreprises se sont déjà engagées à parrainer une des 22 branches, à hauteur de 50 000 euros chacune. L'Arbre aux hérons devrait ouvrir ses branches au public « au début du prochain mandat, en 2021-2022 », selon la présidente de Nantes Métropole. Son coût total s'élèvera à 35 millions d'euros, dont un tiers sera financé par Nantes Métropole.

Périphérique : des travaux porte de Gesvres et porte de Rezé



« L’attractivité passe également par une meilleure fluidité des déplacements », rappelle Johanna Rolland. Deux grands chantiers ont été approuvés par le conseil métropolitain : les travaux d’aménagement de la porte de Gesvres, carrefour entre l’autoroute A11 et le périphérique nantais.  Le projet prévoit de passer les bretelles qui sont actuellement en 2 x 1 voie en 2 x 2 voies. L’État a donné son accord et financera à hauteur de 75 % les 48 millions d’euros de travaux (les 25 % restant étant à la charge des collectivités) qui ne devraient pas démarrer avant 2019.

Autre projet de travaux sur le périphérique, le réaménagement de la porte de Rezé devrait, lui, intervenir plus tôt, notamment pour anticiper l’installation du nouveau MIN à l’automne 2018. L’aménagement prévoit la construction de deux giratoires aux extrémités directes des bretelles du périphérique, trois bretelles d’évitement de ces nouveaux giratoires, un couloir de bus central à voie unique sur le pont, avec des feux pour prioriser le passage du bus, notamment la ligne C4 du chronobus. Une passerelle sera également créée pour faciliter le passage des cyclistes et des piétons. Les travaux devraient débuter à l’automne 2017 pour s’achever un an plus tard.

■ Le pont de Pirmil va se refaire une beauté



Sa dernière « toilette »  date de 1987. La structure métallique du pont de Pirmil va être entièrement rénovée. La circulation sera maintenue puisque les travaux vont se concentrer en-dessous du pont. Le chantier débutera en mars 2018 et se poursuivra pendant deux ans pour un coût de 6,8 millions d’euros.

Le Muséum de Nantes, objectif 2020



Avec 140 000 visiteurs en 2016, une fréquentation record, le Muséum de Nantes est le premier établissement régional pour la culture scientifique et technique. Fort de ce succès, le conseil métropolitain a adopté le projet scientifique 2017-2020 pour l’établissement qui a pour objectif de rendre la science accessible en touchant le plus grand nombre et d’informer sur les questions de société et l’avenir de la planète. Cela passera notamment par la valorisation de son fonds ancien et l’accessibilité accrue à ses collections.

Le Musée d’Arts gratuit pour les scolaires



Fermé au public depuis cinq ans, l'ancien musée des beaux-arts a bénéficié d'importants travaux d’extension et de rénovation et rouvrira le 23 juin prochain. « Il s'agit du plus grand chantier de musée en France », souligne Johanna Rolland. Coût de ce projet hors normes : 88,5 millions d'euros. « Ce musée combinera une exigence artistique sans faille et le souci d'être ouvert à toutes et tous. L'entrée sera par exemple gratuite pour tous les scolaires de la métropole. » Des nocturnes seront proposées le jeudi soir, et l’été, le musée ouvrira en même temps que les établissements partenaires du Voyage à Nantes, de 10 h à 19 h. Les tarifs seront identiques pour tous les habitants de la métropole : 8 € en tarif plein et 4 € en tarif réduit.

Faciliter l’accès au logement



« Le logement social est un enjeu majeur pour les familles. Le droit au logement est déterminant. Pour la Métropole, cela demande un vrai cap stratégique, notamment parce que nous avons une volonté de bouger les lignes », rappelle Johanna Rolland. Une convention intercommunale d’attributions pour faciliter l’accès au logement et les parcours résidentiels dans la métropole a été adoptée par le conseil métropolitain. « L’objectif de cette convention, c’est la fluidité au niveau du parcours résidentiel mais aussi l’égalité d’accès au niveau du territoire », ajoute Pascale Chiron, vice-présidente en charge du logement social. « On n’est pas obligé de rester toute sa vie dans le même logement social,  il faut faciliter la mobilité des personnes qui ont des contraintes budgétaires, professionnelles ou de santé ». Aujourd’hui, 70 % des ménages de la métropole peuvent prétendre à un logement social et 28 000 sont inscrits sur les listes de demande.

Nantes Métropole invitée au festival du port de Hambourg



Du 5 au 7 mai prochains, la Métropole nantaise sera l’invitée d’honneur de l’anniversaire du port de Hambourg. Un festival d’envergure internationale qui attire chaque année plus de 1,5 million de personnes. « Hambourg est une métropole avec laquelle nous avons beaucoup de points communs », rapporte  André Sobczak vice-président en charge de l’Europe, « elle investit par exemple beaucoup dans la transition énergétique et nous avons déjà eu l’occasion de travailler ensemble, notamment à l’occasion de la capitale verte de l’Europe, ou sur les transports publics. » Cette présence métropolitaine à Hambourg permettra non seulement de faire rayonner la Métropole, mais également de nouer de nouveaux partenariats pour des échanges économiques durables. Un volet d’échange culturel, autour entre autres de la Folle journée est également prévu.







--------------------------------------------------------------------------------------
Commentez la séance du Conseil métropolitain sur Twitter avec le hashtag #DirectNM.


mise à jour le 10 février 2017



Prochains conseils métropolitains

  • Vendredi 10 février 2017
  • Vendredi 24 mars 2017
  • Lundi 26 juin 2017
(dates susceptibles de modification)
Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48 | Fax 02 40 99 52 99