Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Trois visions pour la ville de demain

La démarche Ma Ville Demain entre dans sa dernière étape. Les contours de trois visions se dessinent, entre ce qui est possible et ce qui est souhaitable

Imaginer sa ville dans vingt ans. Avec une nouvelle économie, de nouveaux fonctionnements, d’autres modes de vie, tout en intégrant les difficultés d’aujourd’hui. Tirer les fils de la réalité de 2012 pour imaginer les évolutions de 2030. Comment vivrons nous ? La démarche Ma Ville Demain, portée par l’Agence d’urbanisme de la région nantaise (Auran), et lancée il y a deux ans, invite à avoir ce regard visionnaire. S’engageant dans cette vaste concertation, 22 000 habitants, experts, scolaires, associations, chefs d’entreprise et autres retraités, issus des 24 communes de l’agglomération, se sont exprimés pour dire comment ils voyaient leur ville demain. « Il y a eu un réel foisonnement d’idées, des rencontres avec des gens que l’on a peu l’habitude de rencontrer. Cela a révélé la belle diversité d’idées et de projets qui peuvent naître dans la métropole nantaise, insiste Fabrice Roussel, maire de La Chapelle-sur-Erdre et vice-président de Nantes Métropole en charge du dialogue citoyen. Pour les communes, le projet Ma Ville Demain a été un soutien important dans leurs démarches de démocratie participative. »
De ce passionnant chantier une base est apparue. Une fondation sur laquelle la cité de demain peut poursuivre son développement tout en restant agréable à vivre. Car tel est l’enjeu qui émerge des témoignages. Ainsi, trois visions mêlant ce qui est souhaitable et ce qui est possible pour 2030, élaborés à partir d’un même socle, se dessinent pour le territoire. « Sur cette base-là, le chemin choisi mêlera sans doute les 3 visions qui se détachent aujourd’hui. Ce sera une étape supplémentaire pour construire la cité et notre façon de vivre ensemble », assure Thierry Violland, directeur général de l’Auran. Ces différents regards sur l’avenir vont ensuite être proposés aux 24 maires des communes de Nantes Métropole, « l’objectif étant de permettre au territoire et aux élus de choisir un cap pour l’avenir, précise Thierry Violland. Mais choisir un cap, ce n’est pas fixer le futur. Nous nous donnons là les moyens d’ouvrir le débat, de poursuivre l’échange. »
À partir du 15 octobre, une exposition permettra également de (re)découvrir l’ensemble des contributions réalisées par les habitants, les écoles, etc., ainsi que le détail des 3 visions pour 2030. À destination du grand public, ce moment de partage donnera également la possibilité de s’exprimer sur les propositions, avant le vote d’un projet par les élus de Nantes Métropole en décembre prochain. Où ? : à la « cale 2, sur l’Île de Nantes, entre la grue jaune et le manège des Mondes marins, jusqu’à fin décembre 2012.

Gwenaëll Lyvinec


Les éléments du dossier :


mise à jour le 28 décembre 2015



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48