Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



« Le jeu social à la nantaise est passionnant »

Jacques Degermann, consultant indépendant, représentait le regard d’expert sur la démarche Ma Ville Demain. Il évoque les valeurs nantaises et les contours de la métropole du futur.

Jacques Degermann, consultant indépendant Jacques Degermann, consultant indépendant
Que pensez-vous de la démarche Ma Ville Demain ?
JD : « Je trouve réconfortant qu’une agglomération comme Nantes Métropole ose s’engager dans une démarche aussi ambitieuse, participative et enrichissante. Nantes a fait un travail qui mériterait de servir d’exemple à bien d’autres collectivités. »

À l’issue des travaux de Ma Ville Demain, pensez-vous qu’il existe un modèle nantais ?
JD : « Oui, et les Nantais en sont fiers. Il a plusieurs dimensions. C’est d’abord le “capital social nantais ” qui se manifeste sous de nombreux aspects. Le jeu social à la nantaise est passionnant. Un dialogue, un débat exigeant et de qualité transcende toutes les catégories d’habitants, toutes les origines sociales et professionnelles des Nantais. Cela se traduit par une bienveillance envers les publics fragiles et un haut niveau d’exigence vis-à-vis des techniciens et des élus. Une spécificité qu’il faut cultiver. Les Nantais affichent aussi un bonheur de vivre nettement supérieur à la moyenne des Français. Et puis, Nantes n’est pas une ville figée, c’est une ville dynamique, sur le plan culturel, économique, environnemental et social. Mais il y a aussi une vulnérabilité perceptible, tout n’est pas rose, mais cette dimension sociale est une spécificité bienvenue dans la conjoncture actuelle. La France a la chance de pouvoir s’appuyer aujourd’hui et dans le futur sur le patrimoine social, économique et urbain de l’agglomération nantaise. »

L’une des visions de Nantes en 2030 sort-elle du lot selon vous ?
JD : « Le schéma pour 2030 ne peut pas être une seule des trois orientations proposées par les Nantais, mais plutôt un dosage entre chacune des trois. Sur le long terme, indépendamment de la dimension environnementale commune à l’échelle mondiale, et pour laquelle les Nantais expriment un niveau de responsabilité élevé, ce qui sera permanent dans l’agglomération, c’est la créativité et le social, qui sont des orientations stratégiques. En France, c’est là où le bât blesse. On manque de créateurs et la sensibilité que les Nantais ont révélée sur ces domaines me semble particulièrement bienvenue. Le besoin de lieux d’échanges, de rencontres aussi est très frappant. La Loire est enfin un beau résumé de la ville et de la démarche engagée. La reconquête du lien avec la Loire est capitale pour Nantes, pour son bien-être, pour son identité et peut-être pour sa compétitivité dans le jeu de la concurrence entre les cités européennes. Les Nantais ont aussi conscience que la collectivité ne peut pas tout faire. Chacun peut apporter, à sa manière, une pierre à l’édifice à travers une responsabilité sociale, économique, éducative et environnementale de haut niveau qui ressemble à celle de certains pays du nord de l’Europe. »

Propos recueillis par Gwenaëll Lyvinec

mise à jour le 6 février 2014



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48