Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole


le 5 janvier 2012

Bliss Browne, experte américaine en concertation citoyenne

« Cela me donne vraiment beaucoup d’espoir ! »

Bliss Browne est américaine. Elle a créé la fondation Imagine Chicago en 1992. Cette fondation permet d’aider les habitants de Chicago à construire le devenir de leur ville. « Imagine » est un exemple de démarche de participation citoyenne qui essaime dans le monde aujourd’hui et dont le projet Ma ville demain, imaginons la métropole nantaise de 2030, a voulu s’inspirer. Venue à Nantes pour une journée d’échanges, Bliss Browne nous a livré sa vision d’une participation citoyenne réussie.

Bliss Browne Bliss Browne / © Christian Maillard

1. En quelques mots, c'est quoi Imagine Chicago ?

Imagine Chicago existe depuis maintenant 20 ans. C’est un processus qui vise à faire naître l’espoir et à développer l’engagement civique dans la ville de Chicago.
Il rassemble les cultures et les communautés autour de projets communs et de partenariats destinés à réaliser ces projets. Chicago est une ville innovante mais également très divisée. Sur la base de ce constat, nous avons cherché de nouveaux moyens pour faire fonctionner la ville comme un tout cohérent.

 
2. Pourquoi est-ce si important dans un projet de territoire d’associer ces habitants ?

Vous voulez-dire « Pourquoi est-il important d’agir ensemble ? ». Pour une raison très simple : ensemble, nous pouvons accomplir des choses bien plus grandes qu’en agissant chacun séparément. C’est également un moyen de renforcer le contrat social entre le peuple et le gouvernement. Dans une démocratie, le gouvernement représente le peuple, mais il est également élu par le peuple. Les citoyens sont capables de comprendre une situation en perpétuelle évolution. Ils savent identifier ce qui est vraiment nécessaire, ce qui est essentiel et que nous devons réaliser ensemble. Ces questions génèrent une incroyable force collective et font appel à notre intelligence collective.


3. Chicago est une ville de plusieurs millions d’habitants. Nantes Métropole, c’est 600000 habitants. Est-ce qu’on peut agir à toutes les échelles ?

Non seulement c’est possible, mais je pense que c’est même essentiel. D’une certaine manière, c’est un avantage d’avoir seulement 600 000 habitants. Avec une ville de la taille de Nantes, à partir d’un petit groupe de personnes très motivées, on peut très vite atteindre un maximum de gens : le réseau du groupe de départ atteint un second réseau, qui lui-même permet d’atteindre un troisième réseau, etc. On en vient très rapidement à toucher toute la ville.
Prenons l’exemple des enfants. Dans une ville, les enfants sont, d’une manière ou d’une autre, connectés à presque tout le monde. En suivant les réseaux naturels plutôt que les réseaux organisationnels, on peut très vite atteindre énormément de monde. Quand j’organise un événement, j’essaie toujours de faire en sorte que des enfants soient présents. La présence d’enfants vous incite à réaliser des événements plus vivants, plus énergiques, ce qui plaît également beaucoup aux adultes. Nous avons de nombreux moyens de réunir les individus pour leur transmettre toute cette énergie sociale.

 

4. Le projet Ma ville demain propose aux habitants d’imaginer la ville en 2030, alors on vous pose la même question, comment voyez-vous la ville en 2030 ?

Je pense que c’est une ville avec un très grand potentiel. Je suis arrivée ici dans l’après-midi et j’ai déjà vu des choses fantastiques en visitant la ville. En premier lieu, j’aime beaucoup cette volonté de préserver au maximum et de faire vivre l’histoire de la ville. La construction navale, par exemple, n’est pas seulement une industrie importante pour la métropole, c’est une source d’identité depuis plusieurs générations. C’est une chose qu’il faut mettre en avant. En gardant le meilleur du passé, on peut espérer trouver le meilleur du futur. Il faut commencer par le centre, par le cœur de la ville. Quand le cœur est orienté dans la bonne direction, tout devient possible. Au contraire, si on pense uniquement à se protéger, si on se replie sur soi-même, on ne peut pas entretenir de relations avec le monde, on ne peut pas être heureux. Ma ville demain est un formidable processus de participation. Cette manière de procéder envoie un message fort : « Nous avons des réponses, des structures et des ressources, mais nous avons besoin de mettre en place un réseau de partenariats, avec le secteur privé, avec les artistes, avec les étudiants, avec les vieilles industries et les nouvelles. » Et quand on voit les bâtiments contemporains qui côtoient très naturellement des bâtiments anciens, chargés d’histoire, on se dit « Oui, c’est possible, on peut réussir ensemble ». Et tout cela me donne vraiment beaucoup d’espoir.

 

Propos recueillis par David Pouilloux

 

Plus d’infos sur www.imaginechicago.org (site en anglais)

En savoir plus : www.mavilledemain.fr  

mise à jour le 6 janvier 2012



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48