Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole

Accueil > Découverte > Grands projets > Mémorial

Mémorial de l'abolition de l'esclavage


Regarder le passé en face pour construire l'avenir


Unique en France, le Mémorial de l'abolition de l'esclavage marque de manière solennelle le rapport à notre passé, avec la volonté de promouvoir de nouveaux échanges, équilibrés et équitables, entre l'Afrique, l'Amérique et l'Europe.


Ancienne capitale de la traite négrière, Nantes a fondé une part de ses richesses sur son statut de premier port négrier de France. Du 17e au milieu du 19e siècle, tous les grands ports européens ont participé à ce trafic d'êtres humains.

Durant plus de trois siècles, des navires mirent le cap vers l'Afrique pour y échanger leur cargaison de marchandises contre des millions de captifs, vendus ensuite comme esclaves sur le continent américain. Ce trafic assurait la prospérité des colons planteurs de canne à sucre ou de coton et garantit l'essor de toute l'économie occidentale.

SimpleViewer requiert JavaScript et le lecteur Flash. Télécharger Flash


Un projet urbain et politique
Lors du 150e anniversaire de l'abolition de l'esclavage en 1998, le Conseil municipal de Nantes a adopté le principe d'édifier un monument sur le quai de la Fosse. Un comité de pilotage, réunissant élus, experts et citoyens membres du collectif pour la commémoration, dont certains précédemment impliqués dans la manifestation des « Anneaux de la mémoire » suit ce projet depuis 2001.

Après une longue étape de débats et d'échanges, il a proposé de retenir le projet de l'artiste Krzysztof Wodiczko. Cet artiste engagé a imaginé pour Nantes non pas un monument mais un Mémorial, conçu comme un cheminement méditatif sur le quai de la Fosse, point d'accostage des navires du commerce triangulaire qui remontaient de Paimboeuf. Projet artistique, le Mémorial est également un projet urbain et politique : en inscrivant un pan de l'histoire dans le corps de la ville, il permet de poursuivre la volonté de Nantes Métropole de reconquérir les berges de Loire.

Un parcours méditatif
Le parcours commémoratif s'insère entre la passerelle Victor Schœlcher et le Pont Anne de Bretagne, face au Palais de Justice. Sur cette vaste esplanade piétonne, sont disposées environ 2 000 plaques commémoratives des expéditions négrières françaises comportant le nom des navires de traite partis de ports français. Sur les 4 100 expéditions négrières françaises, près de la moitié partirent de Nantes.

Accessible par escalier ou ascenseur, un passage sous le quai, protégé des inondations, longe des plaques de verre sur lesquelles sont gravés des textes liés à l'abolition de l'esclavage. Une salle d'exposition d'environ 40 m² est aménagée en sous-sol. Ce Mémorial dépasse l'histoire nantaise et porte un message fort de solidarité et de fraternité à l'intention des générations futures.

http://memorial.nantes.fr

WebTV

hautbas

hautbas


mise à jour le 15 janvier 2016


Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48 | Fax 02 40 99 52 99