Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Vous avez dit transition énergétique ? Place au débat.

« La transition énergétique, c'est nous », c'est le nouveau grand débat métropolitain. Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole, a officialisé son lancement le mardi 13 septembre. Durant 7 mois, citoyens, acteurs et institutions vont croiser les idées et expérimenter la transition énergétique au quotidien.

[Vidéo] :


Un an après la clôture du débat « Nantes, La Loire et Nous », place au second grand débat citoyen. Il portera sur la transition énergétique, un enjeu essentiel comme l'a rappelé la présidente de Nantes Métropole à l'occasion du lancement. « La question climatique est l'enjeu majeur du 21e siècle. L'action pour le climat passe par des négociations mondiales mais nous sommes aussi, dans les métropoles, une partie de la solution ».

De quoi va-t-on parler ?


Quels modes de vie pour consommer moins ? Quels paysages pour une production d'énergie plus locale ? Quel accès à l'énergie pour tous ? Quelles innovations ? Ce sont les grandes questions sur lesquelles les citoyens sont invités à débattre jusqu'au 31 mars prochain. En matière de transition énergétique, la Métropole a d'ores et déjà fixé des caps : tripler la production locale d'énergie renouvelable d'ici 2030, réduire de 30 % nos gaz à effet de serre, alimenter 50 % des logements sociaux en énergies renouvelables. « Mais nous ne pourrons atteindre ces objectifs que si nous assurons aussi la mise en mouvement des acteurs. C'est dans cet état d'esprit que nous avons conçu ce grand débat : nous devons être un catalyseur, un accélérateur de l'action » a ajouté Johanna Rolland.

Partir de l'existant pour aller plus loin, plus vite

Comme dans le grand débat Loire, il y aura des auditions d'experts et des séminaires d'acteurs. « Mais nous voulons dépasser le débat d'experts, ce sera un débat du faire avec de nombreux défis pour créer l'émulation entre citoyens » a souligné la présidente. Ces défis seront menés au sein de 6 communautés de citoyens : les activateurs lanceront leur projet transition énergétique grâce au crowdfunding, les astucieux testeront des solutions pour réduire leur facture énergétique, les défricheurs relèveront des défis de voisinage pour changer leurs modes de vie, les évaluateurs chercheront à améliorer les projets de la métropole en matière d'énergie, les arpenteurs découvriront la ville et les moyens de production d'énergie, les précurseurs expérimenteront concrètement la transition au sein de leur famille, leur entreprise ou à l'école.

Comment participer ?


Que l'on soit un individu ou un collectif, chacun peut contribuer au débat. La porte d'entrée est le site internet www.nantestransitionenergetique.fr. Il fonctionne comme la maison commune du débat : on peut poster un avis, une idée, réagir à une proposition, proposer un cahier d'acteurs plus argumenté sur un projet. On y retrouve également toutes les dates des auditions et des événements organisés dans les 24 communes de l'agglomération. Et bien sûr, c'est le lieu pour candidater à l'une ou l'autre des communautés citoyennes. Et pour les inconditionnels des réseaux sociaux, rendez-vous sur Facebook et Twitter.

Une commission garante de la transparence du débat

Afin d'assurer la transparence et la neutralité des échanges, Nantes Métropole a confié les clefs du grand débat à une commission indépendante composée de 4 citoyens bénévoles de l'agglomération. Les Nantais Adèle Serra et Samuel Jan, l'Herblinois Eric Couvez et la Sautronnaise Caroline Houalet piloteront donc les 7 mois d'échanges. A l'issue du débat, la commission remettra son rapport aux élus de la Métropole. Rendez-vous à l'automne 2017 pour en tirer une feuille de route collective.

mise à jour le 15 septembre 2016



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48 | Fax 02 40 99 52 99