Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Se mettre à l’oeuvre sur l’estuaire

Le Pôle métropolitain Nantes-Saint-Nazaire vient de donner le «la» d’un immense projet à la fois rural et urbain nommé « Eau et paysages ». L’objectif : rendre attractifs les paysages qui ponctuent les rives de l’estuaire de la Loire.

L’Observatoire, conçu par l’artiste japonais Tadashi Kawamata, à Lavau-sur-Loire. L’Observatoire, conçu par l’artiste japonais Tadashi Kawamata, à Lavau-sur-Loire.
Qui serait allé se balader autour de Lavausur- Loire, si l’Observatoire, conçu par l’artiste japonais Tadashi Kawamata pour la première édition de l’exposition d’art contemporain Estuaire, ne s’y était pas enraciné ? Moins de monde sans doute. Aujourd’hui, Lavausur- Loire est une des destinations choisies aussi bien par les habitants de la métropole nanto-nazairienne, à tout moment de l’année, que par les touristes. Et si, dans quelques années, il en était de même pour la forêt du Gâvre ou le port de Cordemais ?
Six sites, gorgés de trésors naturels encore cachés pour l’instant, ont été sélectionnés le long des rives Nord et Sud de la Loire jusqu’à son estuaire par le Pôle métropolitain Nantes-Saint-Nazaire. Créé en 2012, ce pôle regroupe Nantes Métropole, La Carène/ Saint-Nazaire Agglomération, et les communautés de communes Erdre et Gesvres, Coeur d’Estuaire, Pays de Blain, Loire et Sillon et concerne environ 800 000 habitants. « Chaque communauté de communes a choisi un site naturel pertinent afin de le valoriser, déclare Gilles Retière, président du Pôle métropolitain et de Nantes Métropole, nous allons travailler ensemble et inviter tous les habitants du territoire à participer à cet immense projet d’aménagement qui est aussi le leur. » Accompagnées par l’architecte-urbaniste Jean- Louis Subileau, les équipes de paysagistes et d’urbanistes réunies autour de Michel Desvigne, de l’agence TER, de l’agence nantaise Phytolab et du collectif Coloco planchent jusqu’au 4 octobre pour imaginer, dessiner et concevoir des préprojets d’espaces publics ou paysagers, à la croisée d’enjeux économiques, touristiques et de préservation de la biodiversité. « Mettre en valeur les paysages de la Loire nous permettra de construire l’identité de la métropole Nantes – Saint-Nazaire », souligne Joël Batteux, président de la Carène. Un territoire réconcilié avec son fleuve et irrigué par de nouvelles balades insoupçonnées.

Texte : Cécile Faver
Photo : P. Garçon

www.nantessaintnazaire.fr

mise à jour le 5 mars 2014



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48 | Fax 02 40 99 52 99