Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Recycler des matériaux, c'est du boulot !

Elles sont cinq et toutes désireuses de se faire connaître du grand public. Elles œuvrent dans le champ du réemploi de matériaux et de l’habitat écoresponsable. Pour cela, elles ont mis sur pied une journée de sensibilisation et de pratique, sous forme de rencontres, conférences, exposition photo et ateliers proposés dans les locaux rezéens de Stations Services. Un moment pour petits et grands !

  • Matière Sociale, vers le réemploit des matériaux du bâtiment
Pierre-Marie Bozec-ClaverieLe projet Matière sociale est incubé dans le Labo des Écossolies que Pierre-Marie Bozec-Claverie, ingénieur en bâtiment de formation, a rejoint en octobre 2015. « Mon objectif est de créer une filière professionnelle de récupération et de réemploi des matériaux de bâtiment de second oeuvre, comme les radiateurs, fenêtres, planchers et luminaires, sur l’agglomération nantaise. Cette plate-forme logistique de matériaux de réemploi disposera de ressources intellectuelles et physiques, mon souhait étant de collaborer avec des professionnels du bâtiment plus traditionnels, sans me restreindre aux acteurs de l’économie sociale et solidaire. » En phase avec l’objectif de réemploi et recyclage de 70 % des déchets à l’horizon 2020, Matière sociale ambitionne d’amener les professionnels à rénover et démolir différemment. « Nous savons faire preuve d’intelligence lors de la construction d’un bâtiment, moins au moment de sa déconstruction. »
matieresociale@gmail.com

  • La Katapulte, pour rénover en récupérant
Fondée à Nantes en 2014, comptant une trentaine
d’adhérents,Anaïs Vaillant et Florian D’Oliverira La Katapulte met à disposition des matériaux récupérés dans des bâtiments en rénovation ou en cours de destruction. « Nous accompagnons les particuliers dans leur projet de rénovation à partir d’éléments de second oeuvre, que nous récupérons et revendons à un prix dérisoire, explique Florian d’Oliverira. Nous privilégions les produits nobles, comme le bois, et évitons certains matériaux, comme la laine de verre. » Parmi leurs projets, l’achat d’un camion pour le transport et l’ouverture d’une ressourcerie dans le Nord-Ouest de l’agglomération nantaise. « Nous souhaitons aussi diffuser les pratiques de recyclage de certains matériaux, loin de leur fonction première. À titre d’exemple, cela peut prendre la forme d’un bardage réalisé à partir de portes », précise Anaïs Vaillant.
katapulte.org



  • ECLAt guide les auto-constructeurs
Cédric MarzelièreComptant une douzaine de membres, essentiellement des professionnels, l’association ECLAt accompagne et conseille les éco- ou auto-constructeurs dans la conception et la réalisation de leur projet d’habitat. « Nous les informons sur les aspects assurantiels et juridiques de ce type de projets, débloquons certaines situations, organisons des visites-conseils, indiquons quand il faut contractualiser avec certains professionnels, détaille Cédric Marzelière. En résumé, notre structure apporte des conseils aux auto- et éco-constructeurs dans la gestion de leur projet. » Depuis sa création en 2011, l’association a accompagné huit familles. « Toutes sont à des stades très différents de leur projet d’habitat, certains étant toujours en cours ou finalisés, d’autres n’ayant pu aboutir. »


 
  • APALA et son poêle fusée à inertie
Jonathan GuégandCréé en 2013, APALA (Aux Petits Acteurs L’Avenir !) compte une quinzaine de membres, la plupart détenteurs d’un DUT en génie thermique et énergie. Hébergée à l’Atelier des Initiatives, l’association promeut la construction du Rocket Stove ou Poêle fusée à inertie par les particuliers eux-mêmes, deux prototypes (localisés à Nantes et dans le vignoble nantais) et un chantier référence étant à leur actif. « Grâce un mélange de terre, d’argile, de sable et d’eau entourant le système de chauffage, le poêle fusée à inertie fonctionne selon le principe d’inertie thermique, souligne Jonathan Guéguen, salarié de l’association. Il est plus efficace qu’un poêle classique, pour un prix moindre, de 3 à 4 fois moins cher. » Vis-à-vis des particuliers, APALA assure le rôle d’assistance à maîtrise d’oeuvre . « On leur donne la liste des matériaux nécessaires et on les aide à construire leur poêle fusée à inertie. Notre objectif premier est de rendre ce dernier accessible. »
www.apala.fr


  • Stations Services approvisionne les artistes
Depuis début juillet 2015, date de l’inauguration de leurs locaux, les trois salariés de Stations Services n’ont pas chômé, avec près d’une trentaine de tonnes de déchets valorisés en 6 mois. S’adressant dans un premier temps aux étudiants en arts plastiques ou en architecture ainsi qu’aux artistes, l’association propose également, depuis novembre dernier, au grand public, d’acquérir des matériaux très divers à un tarif bas. « Nous sensibilisons aussi les personnes à ce qu’elles peuvent fabriquer par elles-mêmes et les accompagnons dans leur créativité », explique Philippe Comtesse, l’un des cofondateurs. Les déchets sont récupérés auprès des entreprises, dont une petite dizaine sont adhérentes. Parmi leurs projets : en plus de l’entrepôt- magasin à Rezé, ouvrir une succursale sur l’Île de Nantes, au plus près des étudiants, qui représentent la moitié de leurs 500 adhérents.
9 rue de la Bauche Thiraud, Rezé.
02 28 96 11 6502 28 96 11 65
ou contact@stations-services.org


Textes : Isabelle Corbé
Photos : Christiane Blanchard

mise à jour le 24 février 2016



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48 | Fax 02 40 99 52 99