Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Québec, capitale des échanges numériques (2/2)

Début avril, une délégation d’une centaine de personnes, notamment des scientifiques et des entrepreneurs du Web, ira à Québec lors de la Semaine du numérique. Suite et fin de la présentation de ces entrepreneurs.

Wordzit, un petit outil pour devenir de grands polyglottes

Wordzit a conçu une extension ultra-pratique et simple, qui se greffe sur tout navigateur web, pour apprendre en douceur des mots dans une langue étrangère ou améliorer son niveau de vocabulaire.

Are you really bilingual ? Êtes-vous vraiment bilingue? Avec Wordzit, vous n’aurez plus à vous poser la question chaque fois que vous lirez un texte ou un article écrit dans une autre langue que votre langue d’origine. Wordzit est, dans le jargon des informaticiens, un « add-on » ou en français dans le texte une « extension », qui vient se greffer sur le navigateur web. L’utilisation est simple : avant de lire un texte dans une autre langue – allemand, anglais, néerlandais, français, italien espagnol ou turc, pour l’instant –, il suffit de cliquer sur l’icône « W » pour se connecter, de choisir ses deux langues – maternelle et de traduction – dans un menu déroulant, puis de surligner, dans le texte en cours de lecture, le mot (ou une expression jusqu’à 100 caractères) que l’on souhaite traduire immédiatement. Ce mot vient s’ajouter à une liste bilingue sur la plate-forme Wordzit, où se forme au fur et à mesure une communauté de lycéen(ne)s, d’étudiant(e)s, de lecteur(rice)s de presse étrangère, etc. Et ce n’est que le début ! Wordzit, créé en janvier 2016 par Romain Morvan et Alexandre Chainer, ex-étudiants d’Audencia tout juste âgés de 25 ans, est une très jeune start-up Nantaise prometteuse. Ses premiers pas – 1 400 utilisateurs en moins de trois mois, 22 000 mots listés – l’ont portée tout naturellement vers Atlantic 2.0, au coeur de l’écosystème numérique du territoire. « Aller à Québec, après avoir remporté le prix du public du 303 Tour, c’est l’occasion d’être plus visible ! expliquent les cofondateurs. L’événement va réunir des investisseurs nord-américains, du Canada et du Québec, qui sont tous de vrais bilingues anglaisfrançais. Nous y allons en mode découverte ! En plus, représenter la région, la métropole nantaise et l’écosystème nantais nous fait plaisir. »

www.wordzit.com

Flex-Sense, opérateur de télémétrie sans fil en mer

Flex-Sense, jeune entreprise innovante, a développé plusieurs solutions de télémétrie sans fil en milieu marin et industriel.

Imaginez une huître qui ressemble presque à s’y méprendre à toutes celles d’un parc à huîtres, mais dont le rôle est de protéger le bassin ostréicole et de donner l’alerte en cas de vols. Aujourd’hui, une telle « huître-espion » existe, conçue en plastique recyclé et « truffée » d’électronique. Grâce au savoir-faire hautement technologique de la jeune société vendéenne Flex-Sense, nichée entre les murs du Pôle numérique de La Roche-sur-Yon. Cette pépite a été coachée par la Cantine numérique, à Nantes, avant son départ vers la Belle Province. Fondé en juillet 2015 par Emmanuel Parlier, Sylvain Dardenne et Thierry Deschamps de La Paillette, Flex-Sense, spécialisé dans la transmission numérique, développe plusieurs nouvelles solutions de télémétrie qui permettent d’effectuer des mesures à distance, collecter des données, les faire remonter afin de prévoir un phénomène, à l’instar d’un bulletin météo.

Et ce, en plus, en fonction du milieu dans lequel elles sont placées à l’aide d’un dispositif de capteurs, en particulier des milieux hostiles à tout être humain ou loin d’une source d’énergie, notamment le milieu maritime (zone de grosse houle, conditions climatiques extrêmes…). Les solutions de Flex-Sense ont un grand sens de l’adaptation ! Parmi les clients de cette startup : le Comité régional de la conchyliculture Poitou-Charentes (et ses 1 200 membres), mais aussi, entres autres, des industries éoliennes et de l’énergie, pour qui les solutions innovantes mises au point par Flex-Sense, qui permettent d’avoir une vision globale, sont également des outils d’aide à la prise de décision. « La cinétique nantaise est excellente ! affirment Emmanuel Parlier et Sylvain Dardenne. Le WAQ a en cela trois avantages, celui de rencontrer les acteurs d’Atlantic 2.0 qui, d’ores et déjà nous apportent de la visibilité, d’aller avec une délégation française substantielle représenter l’écosystème régional dont nous faisons partie et de profiter de cette synergie pour mieux connaître les codes du marché nord-américain, et parler autant le langage technique que le langage applicatif. C’est aussi une belle opportunité pour rencontrer des partenaires et, peut-être, nous déployer davantage à l’international. »

www.flex-sense.com


Shopopop, quand la livraison collaborative cible les e-commerçants

Shopopop, une application mobile, doublée d’une plate-forme web, est un nouveau service de « click&collect » made in Nantes.

Alimentation, textile, petit électroménager… Comment être livré chez soi lorsque l’on a effectué ce type d’achats sur un site Internet ? Shopopop a trouvé une solution, à la croisée de l’e-commerce, du métier de coursier et de la plate-forme d’annonces. Grâce à une application, deux personnes qui ont effectué un achat chez un même commerçant, l’une en ligne, l’autre en magasin, sont mises en relation. La première parce qu’elle désire être livrée à prix modique, la deuxième parce qu’elle souhaite rentabiliser son trajet en voiture. Et il arrive souvent que ces deux personnes soient voisines, sans le savoir ! Après un an de réflexion, Antoine Cheul, Alexis Santini, Prashant Pereira et Johan Ricaut ont eu cette idée de livraison partagée. Nées officiellement en octobre 2015, la plate-forme web et l’application mobile Shopopop grandissent vite. Tous les indicateurs sont au vert ! Les e-acheteurs fixent le prix de la livraison (à partir de 5 €); Shopopop prend 10 % du montant de ladite livraison et les shoppers véhiculés bénéficient d’un compte sur la plate-forme qui est crédité lors d’une livraison. Facile ! D’autant plus que Shopopop propose son e-service de livraison à domicile à des partenaires (commerçants, entreprises, organismes de service d’aide à domicile pour personnes âgées). Primée lors du concours 303 Tour, la start-up sera ambassadrice de l’écosystème numérique du territoire lors du WAQ. « Nous y allons pour découvrir Québec, Montréal et leurs environnements numériques, déclare Johan Ricaut, copilote avec Antoine Cheul de Shopopop. Mais aussi pour renforcer notre vision du numérique à l’international. Cela sera source d’apprentissage et d’échanges avec des entrepreneurs et des investisseurs potentiels. En plus, ce sera pour nous l’occasion de porter nos super pulls rose fuchsia à capuche by Shopopop ! »

www.shopopop.com
Cécile Faver

mise à jour le 21 mars 2016



C’est quoi la Semaine
du numérique à Québec ?

Du 4 au 9 avril 2016, environ 1 000 participants convergeront à Québec pour la Semaine du numérique. Cinq événements à se mettre sous la dent : le Web à Québec (6e édition), Pixel Challenge, une compétition de création de jeux vidéo, Pixel Média, la plateforme d’échanges de contenus multiécrans, Opportunités digitales, un rendez-vous pour faire des affaires, et Intelligence numérique, le congrès scientifique.
Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48 | Fax 02 40 99 52 99