Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



Le numérique au service des plus fragiles

Pierre Durand et Frédéric Deruet ont créé Humaid, une plate-forme de financement participatif sur Internet qui aide les plus fragiles ayant déjà tout essayé.

On peut avoir mouillé sa chemise dans le monde des affaires. On peut avoir mis sur son CV quelques grandes firmes internationales. Et puis, on peut décider d’un coup de tout quitter et d’utiliser ses compétences au service des plus fragiles. Pierre Durand était avocat en droit des affaires, spécialiste des opérations de fusion-acquisition. « Un domaine qui n’amène pas naturellement à la solidarité », dit le trentenaire. Frédéric Deruet a, lui, marné dans le marketing et les négociations commerciales pour un géant de l’électronique coréen. « Un monde pas super humain », lance le cofondateur de Humaid, une plate-forme de financement participatif au service des plus fragiles.

 Humaid ? « Le nom rassemble les mots humain et aide », explique Pierre Durand.  « Il y a aussi un jeu de mots qui nous plaît : Humaid, c’est aussi you made it (Tu l’as fait !) », rapporte Frédéric Deruet. Et fait quoi exactement ? « Via notre plate-forme de financement participatif, nous faisons appel aux dons pour apporter une solution à ceux qui n’en ont plus, estime Pierre Durand. Cela peut changer le cours d’une vie. Et pour le donateur, c’est une nouvelle expérience du don : il sait à qui il donne, pour quel projet et il sait que son argent est utilisé correctement. C’est concret et ce geste a un impact immédiat sur les personnes qui sont aidées. Et, important, il y a un suivi permanent du projet pour le donateur. » 

Récemment trois projets ont été financés avec succès : « Aliou, pour un logement, Nathan, pour une thérapie, car il est atteint d’une maladie neurologique rare, Simon, pour financer son intégration à un centre de formation de football, rapporte Frédéric Deruet. Comment les projets viennent à nous ? Nous travaillons avec des partenaires, des associations, des collectivités, qui sont des experts au quotidien de l’aide sociale : le Secours populaire, Saint Benoît Labre, le chantier d’insertion Atao, les CCAS de Sautron, de Couëron, de La Chapelle-sur-Erdre ou de Nantes, etc. Ils font une pré-instruction du dossier. Et quand les solutions classiques d’aides publiques ou sociales sont épuisées, il reste une réponse, c’est Humaid. C’est une solution complémentaire, elle n’a pas vocation à remplacer ce qui se fait déjà. »
Humaid œuvre dans le domaine du numérique social au sein de l’Économie sociale et solidaire. Ils sont détenteurs d’un agrément ESUS : entreprise solidaire d’utilité sociale. Toute jeune entreprise de moins d’un an, Humaid est la première co-incubée par la grande école de commerce Audencia et les Écossolies.

Pour l’heure, Humaid avance à petits pas et ne souhaite financer que quelques projets à la fois. Mais l’ambition est là. « D’ici à trois ans, nous voulons financer 1 500 projets par an, déclare Pierre Durand. Notre voie de développement principale est le système de parrainage que nous mettons en place. Le parrain est un ambassadeur, il mobilise autour de lui ses amis, ses relations, sa famille pour aider à financer un projet qui lui tient à cœur. Notre idée est de mettre en place un maillage de parrains à l’échelle de la France. »  Une autre voie de développement s’ouvre également : le partenariat avec des entreprises dans le cadre de leur stratégie RSE (responsabilité sociétale de l'entreprise). « Humaid sera un moyen de mobiliser des salariés en interne pour financer un projet, explique Frédéric Deruet. Première possibilité : si un salarié donne un euro, l’entreprise donne un euro. Autre possibilité : si les salariés financent une partie, l’entreprise s’engage à financer le reste. »  Un petit geste, un grand pas pour l'humanité.


David Pouilloux

www.humaid.fr
Vous soutenez Humaid ? Aidez-les à pouvoir offrir une solution au plus grand nombre en votant via le site La Fabrique Aviva.

mise à jour le 24 février 2016



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48 | Fax 02 40 99 52 99