Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



La construction de la nouvelle gare de Nantes peut démarrer !

Le centre de réparation des engins et des voies SNCF a déménagé de quelques centaines de mètres pour permettre le lancement de la construction de la nouvelle gare attendue fin 2019 et du futur pôle d’échanges Sud en 2024. Visite.

Image. Déplacé dans le cadre du projet de nouvelle gare, le centre de réparation des voies SNCF et des engins à moteur est désormais implanté sur le site de la Moutonnerie à Nantes.
On l’appelle le CREM dans le jargon ferroviaire, pour Centre de réparation des engins moteurs / Centre Voie. C’est là que les cheminots assurent la maintenance des voies ferrées, de la signalisation et des engins de travaux ferroviaires pour l’ensemble des Pays de la Loire. Ces activités techniques, indispensables pour que les trains arrivent à l’heure, sont désormais basées sur le site de la Moutonnerie. Dans de grands ateliers en ossature en bois inaugurés vendredi 7 juillet 2017 par Patrick Jeantet, président directeur général de SNCF Réseau, Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole et Bruno Retailleau, président de la Région. Une cérémonie symboliquement importante. « Il s’agit des premiers travaux visibles qui annoncent cette opération de très grande ampleur et permettent de démarrer la construction de la nouvelle gare de Nantes qui sera livrée fin 2019», souligne Patrick Jeantet.

Jusque là, le CREM était installé tout près de la gare sud. Ses agents – une centaine de cheminots au total – ont déménagé au mois d’avril. Leur transfert, quelques centaines de mètres plus loin, libère les terrains pour aménager le pôle d’échanges multimodal sud de la gare d’ici 2024. « C’est une première étape concrète et essentielle pour la réussite de ce grand projet qui contribuera à dessiner le Nantes de demain », explique Johanna Rolland. Coût de l’opération dessinée par l’architecte Aurélien Lepoutre (DLW architectes) : 10,42 millions d’euros, financés par Nantes Métropole (86%), la Région Pays de la Loire, et SNCF Réseau.

Le boulevard de Berlin prolongé

Lumineux et fonctionnels, les nouveaux locaux sont dimensionnés pour accueillir des engins de grande dimension, comme cette « boureuse ». « Elle sert à maintenir  le profil géométrique des voies et à corriger les déformations naturelles», explique Didier Gilles, responsable maintenance du CREM, doté d’outils ultra-modernes.

L’ancien CREM, lui, a déjà disparu du paysage. A la place, une gare routière provisoire est en cours d’aménagement. Les cars pourront y stationner dès le 28 août. « Cette démolition va aussi nous permettre de prolonger le boulevard de Berlin jusqu’à la gare fin 2019 et de créer un nouveau quartier dans le prolongement du Pré-Gauchet », précise Alain Robert, vice-président de Nantes Métropole chargé des grands projets. En attendant, les travaux ont commencé sur les voies pour engager, dès septembre, la construction de la gare-mezzanine : modification des caténaires, mise en place d’une nouvelle signalisation… Le chantier s’annonce impressionnant et délicat. Il durera plus de deux ans, sans interrompre ni le trafic des trains, ni la circulation dans la gare. Un défi !

A lire aussi :

mise à jour le 18 juillet 2017



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48 | Fax 02 40 99 52 99