Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole



La collecte en porte à porte touche au but

La campagne de collecte sélective en porte à porte arrive à son terme, avec la mise en place de Tri’sac dans le centre-ville de Nantes et dans les quartiers proches. 62 000 habitants sont concernés.

Nantes Métropole - Collecte porte à porte L’extension de l’usine Alcéa va permettre d’absorber 15 000 tonnes de déchets supplémentaires par an.
À partir du 16 septembre, les 24 communes qui composent Nantes Métropole seront collectées en porte à porte. La dernière étape de mise en oeuvre de la collecte concerne 62 000 habitants du centre-ville de Nantes et certaines parties des quartiers proches. Ils seront collectés en Tri’sac. Ainsi, les sacs bleus et les jaunes (Tri’sac) vont être distribués aux habitants, qui pourront ensuite les déposer dans un seul et même bac.

Les trois premières vagues de collecte en Tri’sac ont eu lieu en 2006, 2007 et 2008. « À la naissance de Nantes Métropole, en 2001, nous avons pris à brasle- corps la politique publique des déchets et avons décidé, après analyse, de répondre à la problématique de la collecte sélective par un ramassage en porte à porte, explique Michèle Gressus, vice-présidente de Nantes Métropole en charge des déchets et maire de Bouguenais. Or, il est apparu très vite que l’habitat dense ou patrimonial ne permettait pas de stocker un bac bleu et un bac jaune. Tri’sac est la bonne réponse. »

62 000 habitants de plus pour le système Tri’sac.

15 000 tonnes de déchets supplémentaires. Aujourd’hui, 13 5000 habitants et commerçants, soit 75 000 foyers et 1630 professionnels, entreprises et commerçants disposent de cette collecte sélective basée sur l’utilisation de sacs bleus pour les ordures ménagères et de sacs jaunes pour les déchets recyclables. Ils sont collectés par le même véhicule et séparés ensuite à l’usine Alcéa située sur la prairie de Mauves. Dès septembre 2013, 28 000 habitants du centre-ville et au moins 5 700 établissements passeront en Tri’sac, ainsi que 18 900 foyers, soit 34 000 habitants des autres quartiers qui n’étaient pas collectés en porte à porte. Deux mille établissements sont également concernés.

Ces 62 000 habitants supplémentaires devraient générer plus de 15 000 tonnes de déchets par an. « Il était nécessaire, face à l’apport important à venir, d’augmenter la capacité de séparation des sacs jaunes et des sacs bleus », précise encore Michèle Gressus. De fait, une quatrième ligne de tri a été installée, au sein de l’usine Alcéa, qui devra, au final, trier 49 000 tonnes par an.

Gwenaëll Lyvinec

mise à jour le 5 juillet 2013



Question à Michèle Gressus
Vice-présidente en charge des déchets


Que représente pour la métropole la mise en place de cette dernière étape de Tri’sac ?
« C’est pour nous la concrétisation d’un engagement lancé à la création de Nantes Métropole, qui répondait à une vraie attente des citoyens. Avec cette dernière mise en place de Tri’sac, nous avons répondu aux engagements de Nantes Métropole de faire en sorte que la collecte sélective soit opérationnelle en 2013 sur tout le territoire. Notre prochaine étape ? Continuer la modernisation des déchèteries de la métropole. Il s’agira également de continuer à développer les actions de prévention auprès des habitants et des professionnels afin de réduire les quantités de déchets produits sur la Métropole. »
Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48 | Fax 02 40 99 52 99