Accès direct au contenu

  • Texte plus petit
  • Texte standard
  • Texte plus grand
Recherche avancée

Nantes Métropole le site officiel de Nantes Métropole


Rezé

Chaufferie de la Californie : un premier bilan rassurant

Air Pays de la Loire a livré les premiers résultats des deux stations de mesure de la qualité de l’air installées début mars aux Couëts, à Bouguenais, et à Trentemoult en réponse aux interrogations des riverains de la chaufferie.

Image. La chaufferie de la Californie, mise en service en décembre 2016, est à l’arrêt depuis le 30 avril et sera remise en route à l’automne.
Les deux stations de mesures installées début mars 2017 aux Couëts et à Trentemoult pour surveiller la qualité de l'air environnant la chaufferie de la Californie ont livré leurs premières analyses.

Après trois mois de fonctionnement, un premier bilan provisoire a été présenté par Air Pays de la Loire, l’organisme agréé, au comité de suivi de la Chaufferie Californie, composé de 15 habitants de Rezé et Bouguenais et de quatre membres du collectif contre la chaufferie. « S’il faut attendre un an d’enregistrements pour pouvoir livrer un bilan complet, il semblait important de tirer d’ores et déjà quelques enseignements des données enregistrées sur les trois premiers mois de fonctionnement », explique Nantes Métropole.

Les deux stations mesurent en temps réel et en continu les niveaux de particules fines (PM10), de dioxyde de souffre (SO2) et de dioxyde d’azote (NO2). Ces données sont librement accessibles sur internet et livrent des données objectives pour répondre aux interrogations des riverains.

« Aucun dépassement de polluants n’a été mesuré »

Quelles sont les conclusions d’Air Pays de la Loire ? « Aucun dépassement n’a été mesuré sur l’ensemble des polluants (PM10, SO2, NO2) sur les deux stations des Couëts et de Trentemoult. Et ce, ni par rapport aux normes réglementaires de qualité de l’air, ni par rapport aux recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Les niveaux moyens mesurés à Trentemoult et aux Couëts sont du même ordre de grandeur que les niveaux de fond mesurés sur l’agglomération nantaise ».

Des élévations ponctuelles de quelques heures de particules fines (PM10) d’intensité modérée ont été mesurées à Trentemoult et aux Couëts les 17 mars entre 21h30 et 0h30 et le 7 avril entre 21h30 et 23h30. Mais, précise Air Pays de la Loire, « aucune influence significative de la chaufferie Californie sur la qualité de l’air n’a été mise en évidence à ces occasions ». « Compte tenu des situations météo (notamment directions de vent), ces pics semblent liés à d’autres sources proches (barbecue, feu d’agrément, brûlages…) ou plus éloignées (activités industrielles, chantiers, …) », précise l’organisme. Pour connaître plus précisément l’origine de ces élévations ponctuelles, Air Pays de la Loire a besoin d’analyser les mesures en continu sur un an.

Mise en service en décembre 2016 entre Rezé et Bouguenais, la nouvelle chaufferie alimente, en complément de la chaufferie de Malakoff,  le réseau de chaleur urbain Centre Loire qui fournit l’eau chaude et le chauffage à 15 000 logements.

Bon à savoir

mise à jour le 7 juillet 2017



Nantes Métropole — 2, Cours du champ de Mars — 44923 Nantes Cedex 9 | Tél. 02 40 99 48 48 | Fax 02 40 99 52 99